Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 00:00

La Picardie a déployé un Plan régional éducation formation. Il s’agit, comme l’explique Didier Cardon, vice-président (Ps) du Conseil régional au site Les Echos-Judiciaires.fr, de « construire un véritable service régional d'éducation et de formation tout au long de la vie »,. Un des objectifs est d’anticiper les mutations économiques, via la formation continue, dont seuls 25,5% des salariés picards dans l'industrie manufacturière profitent, contre 37% au niveau national.

Pour mutualiser les moyens de la formation, la Picardie a ouvert ses premières Maisons de l'emploi et de la formation. Selon Didier Cardon, élu communautaire à la communauté d’agglomération d’Amiens, « il s'agit de coordonner les Assedic, la Région, les entreprises... ces Maisons comportent une antenne dans chaque communauté de communes ».

La région a décidé en 2005 de redéfinir sa politique d'accueil, d'information et d'orientation en s'appuyant sur des structures locales. L'Association régionale des espaces d'accueil pour la formation (AREAF), qui était contrôlée par la région, a disparu.

17 missions locales ou des maisons de l'emploi et de la formation sont ainsi concernées par cet engagement du conseil régional de Picardie, voté en décembre 2005 : (6 dans l'Aisne, 7 dans l'Oise et 4 dans la Somme).

La Maison de l'emploi et de la formation (MEF) du Pays Chaunois (Aisne) aura été la première à signer une convention avec la région Picardie le 1er juin 2006. Didier Cardon et Jacques Dessalangre, président de la maison de l'emploi et de la formation de Chauny et de la Communauté de Communes de Chauny Tergnier, maire de Tergnier et ancien député (divers gauche) ont donc mis en place une convention triennale pour la période 2006-2008.

 

 Didier Cardon, conseiller régional de Picardie

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 00:00

La Maison de l'Emploi et de la Formation (MEF) du pays Compiègnois a été la première de l'Oise à être labeliisée au titre du plan de cohésion sociale (15/11/2005). L'assemblée générale constitutive de la MEF s'est tenue à l'Hôtel de ville de Compiègne le 2 mars 2006

Elle compte comme membres fondateurs l'Association du Pays Compiègnois, le Conseil Régional de Picardie, les Assedic, l'Anpe, et l’État. Le Pays compiègnois comprend l'agglomération de la région de Compiègne et les communautés de communes de la Plaine d'Estrées, de la Basse Automne , du canton d'Attichy et Lachelle. La présence du conseil régional de Picardie est liée à un accord de co-pilotage de l ’installation de maison de l'emploi et de la formation dans 15 territoires de la région.

Philippe Marini, sénateur maire (UMP) de Compiègne est devenu président de la MEF

Selon ses concepteurs, «  la MEF effectuera pour les personnes en difficulté le même type de travail que la Mission locale pour les 16-25 ans ». Grâce à un minibus, elle pourra aller dans les communes à la rencontre des personnes qui ne peuvent pas se déplacer.

L'Espace Entreprises de la MEF offrira une aide au recrutement et à la formation du personnel des petites entreprises. On pourra y trouver une documentation et un accompagnement à la création et à la reprise d'entreprises. La MEF associe l'accueil des demandeurs d'emploi et celui des entreprises, l'objectif étant dans les deux cas l'emploi.

Un observatoire de l'emploi sera créé. Il leur permettra de mieux connaître la situation locale (les statistiques disponibles étant à l'heure actuelle souvent insuffisantes) et ainsi d'adapter les politiques, notamment de formation, aux besoins des entreprises locales.

La MEF va recruter son directeur dans les prochaines semaines. Elle emploiera au total 9 personnes dont plusieurs jusqu'ici salariées de l'AREAF (Association régionale des espaces accueil pour la formation, qui a cesse son activité). Elle s'installera 3 rue de l'Anthémis à Compiègne où elle sera voisine de la Mission locale.

Photo de M. Philippe MARINI, sénateur de l'Oise (Picardie) Philippe Marini, sénateur maire de Compiègne

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
14 décembre 2005 3 14 /12 /décembre /2005 07:00

Dominique de Villepin visitait le 2 décembre la maison de l'emploi et de la formation d’Amiens (Somme). Il en a profité pour parler de ce qui était alors un projet, la maison de l'emploi d’Abbeville (Somme) assurant qu’il était « bien convaincu que cette Maison de l'emploi sera labellisée ». La commission du 7 décembre l’a effectivement suivi.

La maison de l'emploi d'Abbeville – Vimeux prend en compte les difficultés spécifiques de l'emploi dans les zones rurales.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 07:00

Le Premier ministre, Dominique de Villepin , a inauguré le 2 décembre la Maison de l'emploi et de la formation du grand Amienois. Ouverte depuis le mois d'octobre, elle couvre le territoire de la communauté d’agglomération Amiens Métropole et des 11 autres communautés de communes alentour, soit près de 300 000 habitants, dont 14 500 demandeurs d'emploiLa Maison de l'emploi et de la formation offrira un service de proximité grâce à six antennes (trois à Amiens, une à Doullens, une à Flixecourt et une à Poix-de-Picardie). Un outil de suivi des parcours sera mis en place sur un réseau informatique commun aux différents partenaires. L'objectif est d'amener vers un emploi durable 1 500 personnes par an.

Le projet de a été lancé en mars dernier par Gilles de Robien , ministre (UDF) et Bernard Nemitz, président et vice-président de la communauté d’agglomération. Le conseil général, présidé par Daniel Dubois , sénateur (UDF) et le conseil régional, avec à sa tête Claude Gewerc (PS) font partie des membres constitutifs. Les communautés de communes, l'Afpa, les chambres consulaires, les représentants des entreprises, les syndicats et la Mission locale sont associés. La maire titulaire d’Amines, Brigitte Fouré (UDF), remplaçante de Gilles de Robien , semble être restée à l’écart.

L’État accordera une subvention de 875 000 euros pour le fonctionnement, et 1.323 000 euros pour l'investissement. La convention financière « sera signée avant la fin de l'année » selon le premier ministre.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

Le projet de maison de l'emploi et de la formation de la Picardie Maritime (recouvrant les deux bassins d'emploi d'Abbeville / Ponthieu et du Vimeu) est présenté par les communes d'Abbeville et de Friville-Escarbotin.

Le 17 octobre, le conseil municipal de la sous-préfecture, Abbebille, a fait acte de candidature à l'accueil physique de l’un des deux sites.

Selon l’hebdomadaire picard L'Informateur (6 octobre 2005), l'antenne Assédic de Friville-Escarbotin (Somme) va fermer fin 2005. Le conseil municipal a décidé que la maison de l'emploi et de la formation va la remplacer,. Elle s’implantera dans les locaux communaux qui seront libérés par l’assurance chômage. La nouvelle structure coûtera un euro par an par habitant aux communes.

Un accord a été passé entre l’État et la région Picardie pour le déploiement de 15 maisons de l'emploi et de la formation dans la région, selon un cahier des charges spécifiques. 3 sont déjà labellisées : Amiens, Saint Quentin et Château Thierry / Sud de l’Aisne. Le conseil régional subventionne donc les maisons de l'emploi et de la formation.

 Ponthieu, Abbeville, Vimeu : les 3 territoires de la Picardie maritime

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
30 septembre 2005 5 30 /09 /septembre /2005 00:00

L’Association régionale des espaces d'accueil pour la formation (AREAF) constitue une spécificité de la région Picardie. Sur 28 sites, 210 personnes accueillent 30 000 personnes jeunes et adultes, dont plus de 10 000 intègrent un parcours de formation.

L'AREAF, fondée en 1994, est aussi le Centre interinstitutionnel de Bilan de Compétences (CIBC) de la Région Picardie. L'ensemble de la structure AREAF est certifié ISO 9001 Version 2000 depuis le 22 mars 2005.

Mais les lois de décentralisation, en modifiant les règles de passation des marchés de formation, a conduit le conseil régional à décider la dissolution de la structure. Les missions seront transférées aux agences Anpe, aux missions locales et aux maisons pour l'emploi et la formation. Le conseil régional a d’ailleurs passé un accord pour leur développement avec l’État.

Le reclassement des personnels est prévu dans ces structures. Cependant, les personnels sont inquiets de leur sort. D’autant que les futures maisons de l'emploi restent virtuelles, même si 3 d’entre elles ont obtenu leur label en Picardie (Amiens, Saint Quentin et, tout récemment, Château Thierry). Après une grève en juin et une manifestation d’une soixantaine de salariés le 15 septembre, un comité d'entreprise s’est tenu sur ce sujet le 27 septembre. 40% des emplois devraient être supprimés dès janvier 2006, le reste dans le courant de l ’année.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
19 septembre 2005 1 19 /09 /septembre /2005 00:00

Lors de sa visite à Amiens, le 20 juin dernier, Gérard Larcher, ministre délégué à l’emploi, au travail et à l’insertion professionnelle des jeunes, avait annoncé qu’Amiens faisait partie des seize premières villes labellisées par l’État pour ouvrir une maison de l'emploi, mutualisant les compétences des acteurs de terrain, des collectivités et des partenaires afin de lutter efficacement contre le chômage. Il avait conclu que « le Grand Amiens [la communauté d’agglomération] se dote d’un guichet unique dont l’objectif prioritaire sera de faciliter la relation entre l’offre et la demande d’emplois ».

Depuis le 12 septembre, la Maison de l’emploi et de la formation (MEF) est officiellement créée. En Picardie, en effet, les projets répondent à un double cahier des charges national et régional, suite à un accord entre la région Picardie et les services de l’État. Dans le cadre de cet accord, les structures picardes intègreront donc un volent formation / orientation fort. Une animation régionale, s’appuyant sur les directeurs des MEF, est prévue.

 Le débat régional sur l'emploi a été lancé le 17 janvier 2005 par le président du conseil régional, Claude Gewerc (PS)

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
2 août 2005 2 02 /08 /août /2005 00:00

La communauté d'agglomération de Saint Quentin (Aisne) a obtenu, le 12 juillet, la labellisation de sa maison de l'emploi. Ce sera, après celle d’Amiens, la seconde de Picardie.

Dans une région où le niveau de qualification des salariés ainsi que des demandeurs d'emploi est inf »rieur à la moyenne nationale, le projet Saint Quentinois va regrouper dans un premier temps les services de l'emploi (Anpe, Assédic, Mission locale, PLIE, réseau cap emploi), de la formation (Afpa et AREAF, la structure régionale de formation) et de la création d'entreprise (chambres consulaires et l’Agence de développement de l’Aisne).

Une agence locale de l’Anpe sera implantée au sein de la maison de l'emploi ainsi qu'un observatoire (à l'échelle du pays du Saint Quentinois), le tout sur une surface de 2800 m². Puis à terme, des antennes seront créées pour répondre aux difficultés de mobilité des demandeurs d'emploi du territoire.

 La CFTC manifestait pour le droit au travail, le 5 février 2005, à Saint Quentin

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
9 avril 2005 6 09 /04 /avril /2005 00:00

La préfecture de Picardie a voulu être en avance. Avant même la diffusion des textes officiels, elle a rédigé une fiche mais, c'est encore une originalité, elle a rédigé avec la région un "cahier des charges commun à l'usage des collectivités locales candidates à la labellisation".

Cet exercice a conduit à pas mal d'adaptations. D'abord, il ne s'agit pas du concept national de "maisons de l'emploi", mais de "maisons de l'emploi et de la formation", selon la formulation revendiquée par l'association des régions de France, contrôlée par les socialistes. L'offre de service a donc été revue en partie pour intégrer la dimension formation.

Claude Gewerc, président du Conseil Régional de Picardie est également membre du PS. Il a engagé, en janvier 2005, un débat régional pour l'économie et l'emploi, dans le cadre d'assises régionales. De fait, il devient le copilote de l'installation des nouvelles structures territoriales.

L'objectif affiché est la création "d'environ 15 maisons de l'emploi et de la formation". L'application des critères nationaux aurait dû conduire à 8 ou 9 maisons de l'emploi (2 dans l'Aisne, 3 dans la Somme et 3 ou 4 dans l'Oise).

Le cahier des charges régional est sur le site de la préfecture : http://www.picardie.pref.gouv.fr/rep_files/fichedusgar103

Les débats des assises régionales de l'économie sont sur un site spécial : http://economie.assises-picardie.fr/

Julles Verne, conseiller municipal d'Amiens de 1888 à 1905, s'implique dans les dossiers sociaux et s'occupe notamment de l'urbanisme, de l'emploi et des spectacles ou foires. Il donne son nom à beaucoup d'institution locales, dont l'Université... et une agence Anpe.

Repost 0
Published by benoit willot - dans Picardie
commenter cet article

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents