Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 00:08

Dans le sud de la Haute-Vienne, la Maison de l’emploi et de la formation du pays de Saint-Yrieix est encore balbutiante. Mais elle va bientôt prendre corps.

Labellisée en novembre 2005, la MEF devait s’installer, une fois les travaux d’aménagements, en 30 juin 2006. Mais le projet a pris du retard. En 2008, la communauté de communes, porteuse du projet, a dû le revoir à nouveau. Pôle emploi, qui allait se constituer, a fait part de nouveaux besoins entraînant un surcoût de près de la moitié du projet initial, et l’appel à une aide au titre du FNADT (Fonds national d'aménagement et de développement du territoire) et du FEDER (Fonds européen de développement régional), portant le projet à 455 000 €.

La MEF a commencé à fonctionner de manière provisoire depuis le 15 mai 2009 sous la houlette de Marie-Claude Martin. Son ouverture était alors annoncée pour octobre 2009. Mais il aura encore fallu patienter.

Aujourd’hui, l’association a une directrice, en la personne d’Isabelle Henry et l’ouverture est annoncée pour l’année 2011.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 00:02

À l’heure où la filière subit un coup d’arrêt en France, la commune d'Aubusson (Creuse) se lance dans plusieurs aménagements photovoltaïques. La piscine devrait être chauffée au soleil, tandis que la Maison de l'emploi et de la formation sera le premier équipement public à se lancer.

La Maison de l'emploi et de la formation de l'arrondissement d’Aubusson (MEFAA) a emménagé, le 16 janvier 2011, dans un bâtiment nommé La Passerelle, qui reprend une partie des locaux de l'ancienne usine Philips.

Début février, le conseil municipal, présidé par Michel Moine, maire (Ps) a voté un marché pour une centrale photovoltaïque attribué à une filiale d’EDF. Elle sera installée sur le toit de l’ancienne usine.

Le chantier, prévu pour deux mois à la fin du printemps 2011, permettra d’installer 450 m2 de panneaux pour un coût prévisionnel de 411.000 €, hors taxes. Avec une puissance de 60 Kw/crête, l’installation devrait être amortie en une dizaine d'années.

La commune d’Aubusson avait déjà mis en place un achat d'électricité pour les besoins municipaux issue à 100% d'énergie renouvelable.

Comme les locaux de La Passerelle sont assez vastes, la MEFAA a lancé une consultation pour préparer la mise en place d’une pépinière d’entreprises. L’étude devrait être conduite d’ici fin juin 2011.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 00:01

Installée dans l’ancienne usine Philips, la Maison de l'emploi et de la formation d’Aubusson (Creuse) ou MEFAA est désormais ouverte, annonce le maire de la commune, Michel Moine (Ps) le 20 janvier 2011.

Constituée sous forme de GIP (groupement d'intérêt public), la MEFAA a été créé le 8 octobre 2008, associant l'État, le Pôle emploi, la commune, le Conseil général, le Conseil régional, les sept communautés de communes de l'arrondissement, le Rectorat et la Mission locale de la Creuse. Le site est baptisé La Passerelle.

La présence inhabituelle du Rectorat de Limoges était liée au fait que le Centre d’information et d’orientation a décidé de s’installer dans la nouvelles structure.

Mais, au moment de l’ouverture, si l’on retrouve bien Pôle emploi et la mission locale dans les locaux de La Passerelle, « le CIO manque à l'appel » selon l’élu socialiste, « de manière inexpliquée. »

Il commente dans son blog (20/01/2011) : « Les 200 m2 que ce service rectoral avait demandé restent vides... J'ai lu dans La Montagne [quotidien régional] l'évocation de sa disparition partielle ou totale d'Aubusson, ce qui ne manque pas de m'inquiéter. Joint au téléphone au rectorat, le correspondant que j'ai eu a été incapable de me dire comment et quand l'emménagement allait intervenir. Le secrétariat du secrétaire général, qu'il m'avait conseillé de joindre, est resté inaccessible toute la journée. »

Le maire regrette la « désinvolture » mais critique surtout que l’on « remette ainsi en cause le concept auquel répond le regroupement de tous les services de l'emploi et la formation dans un site unique. »

La construction à coûté 700 000 €. La maison de l’emploi a pour directeur Bernard Jomier.

http://www.michel-moine.net/.a/6a00d83451f26769e20147e0e14495970b-500wi Michel Moine, maire d'Aubusson

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 00:07

La Maison de l'emploi et de la formation du Pays Ouest Creuse (MEF) et la chambre de commerce et d’industrie de Guéret (CCI) ont signé une convention de partenariat que le quotidien régional La Montagne (30/11/2009) qualifie d’« exemplaire », remarquant qu’elle conforte la maison de l’emploi, basée à La Souterraine (Creuse).

L’objectif des deux structures est de « rapprocher leurs compétences dans un souci d'efficacité ». La CCI et la MEF ont établi un plan d'action découpé en quatre axes destinés à « développer une stratégie territoriale partagée, du diagnostic au plus d'actions », selon Philippe Daly, directeur de la CCI.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 00:00
Michel Moine, le maire et conseiller général socialiste d’Aubusson (Creuse, Limousin) proteste, dans son blog contre une « tentative de sabotage de la Maison de l'emploi et de la formation d’Aubusson » qui serait liée au refus, par la préfecture, du lieu dans lequel il était prévu d’installer cette maison de l'emploi et de la formation.
Michel Moine rappelle que « la municipalité planche depuis deux ans et demi, avançant pas après pas avec la direction départementale du travail et de l'emploi, et les différents acteurs du service public de l'emploi et de la formation. » Il se félicite du d’être déjà parvenu à un résultat prometteur, avec la labellisation en décembre 2006 au titre du plan de cohésion sociale d’un projet qu’il qualifie « d’assez exemplaire ». Pour le maire de la commune creusoise, « la MEF d'Aubusson sera la seule en France (…) à réunir sous le même toit autant d'intervenants du secteur, ce qui facilitera les démarches des chômeurs, des usagers, ainsi que les conditions de travail des agents. Autrement dit, on trouvera à Aubusson la réalisation la plus en phase avec l'esprit de la loi Borloo, d'autant qu'il est prévu d'y adjoindre dans un second temps une pépinière d'entreprise. »
La MEF accueillera l'Anpe, l'Assédic, la mission locale, le CIO, les APP, etc.
La convention constitutive du groupement d'intérêt public a été signé le 4 juillet 2007 « avec une certaine satisfaction ». Elle prévoit notamment la localisation de la maison de l'emploi dans l'ancienne usine Philips, en plein centre ville d'Aubusson. Il s'agit pour la municipalité d'une étape dans la requalification de ce secteur.
Aussi, Michel Moine se dit « très surpris d'apprendre, de façon incidente, les brusques atermoiements de l’État, pourtant récent signataire de l'acte constitutif de la maison de l'emploi, quant à sa localisation. » Selon lui, la préfecture veut installer la maison de l'emploi dans les locaux de l'ancienne trésorerie d'Aubusson.
L’élu socialiste voit l’origine des difficultés : « J'avais été prévenu, les difficultés allaient s'accroitre, après les élections législatives, pour mener à bien les projets de la municipalité d'Aubusson, car certains allaient s'employer à les contrecarrer (…) Le véritable enjeu de cette manœuvre (…) est bien entendu électoral, les municipales approchant (…) Le paradoxe, c'est que ceux qui ont voté à Paris pour la loi Borloo et les maisons de l'emploi s'emploient (c'est le cas de le dire) à tenter d'en combattre la mise en œuvre sur le terrain. »
Des commentaires éclairent aussi la situation locale. Le tribunal d'Instance d'Aubusson qui devait s'installer dans l'ancienne trésorerie est, comme bien d’autres en France, « menacé de suppression » selon Robert. Claude Teyton quant à lui s'interroge sur « la surface occupée par ce regroupement de services ». S’il estime le regroupement « judicieux », il souhaite qu’il permette des économies de charges avec une rationalisation des moyens mis en œuvre. Il se demande « pourquoi il n'y aurait qu'un seul lieu pour installer cette maison de l'emploi » ?
Moine-Michel.jpg Michel Moine dans un atelier d'artiste
Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 00:00

Le groupement d’intérêt public de la Maison de l ’Emploi (MEF) et de la Formation du Pays Ouest Creusois a pris naissance officiellement en juillet 2006 avec la signature de la convention constitutive liant l’État, l’Anpe, et l’Assedic Limousin/Poitou-Charentes et cinq communautés de communes, celles de La Souterraine (Pays Sostranien), de Bénévent, de Grand-Bourg, de Dunois et des Eaux vives. Labellisée en novembre 2005, c’était la première de la région Limousin.

En mars 2007, la MEF a signé une convention avec le Cnam Limousin, visant à diffuser les formations de l’établissement public, mais aussi à accueillir des cours décentralisés. Le Conservatoire national des arts et métiers est, avec l’Afpa, la deuxième grande institution de formation professionnelle publique. S’intéresse depuis quelques temps aux maisons de l'emploi ; en Lorraine, le Cnam participe au conseil d'administration de la maison de l'emploi de Nancy.

Yves Furet; maire (Ps) de La Souterraine et vice-président du conseil général de la Creuse préside la MEF de l’Ouest Creusois.

La maison de l'emploi et de la formation de La Souterraine était née en 2001 en réaction aux pertes d'emplois industriels du bassin, victime de délocalisations.

  Yves Furet; maire de La Souterraine et président de la MEF

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 00:00

Le président du conseil régional du Limousin Jean-Paul Denanot (PS) lance à Saint-Sulpice-le-Guérétois (Creuse), le 3 avril 2007, le dispositif « Objectif création ». Il vise, sur une période de 3 ans, à renforcer la création et la reprise d’entreprises en Limousin et surtout à améliorer de 3 à 5 ans la pérennité des entreprises créées..

L’objectif quantitatif est d’accompagner, au terme de 3 ans, 55% des entreprises créées. Sur le plan qualitatif, il s’agit d’une part de simplifier les démarches des porteurs de projets et d’autre part de leur fournir un accompagnement par une structure experte.

La Région et les différents opérateurs ont défini quatre services aux porteurs de projet :

  • Objectif Découverte : Accueillir tout porteur de projet et lui faire découvrir la création d’entreprise
  • Objectif Projet : Proposer un appui au montage de projet (4 à 8 heures) et un accompagnement à la création (15 à 20 heures) avec mise à disposition d’un chéquier « études » et ouverture des formations spécifiques.
  • Objectif Lancement : attribution d’une prime régionale à la création d’entreprise ; orientation vers les plates-formes d’initiative locale, et / ou le capital risque et les fonds de garantie et autres financeurs ; information sur les réseaux d’entreprises ; prestation d’un suivi de l’entreprise.
  • Objectif Développement : financement du développement de l’entreprise à travers un contrat de croissance ; proposition d’actions collectives : accès à de nouveaux marchés, organisation, management, innovation...

Malgré une évolution positive en 2004, le taux de création d’entreprises du Limousin reste un des plus bas de France, avec 2 700 créations en 2005. Développer la création et la reprise d’entreprises répond à des enjeux stratégiques pour le Limousin : créer de l’emploi, fixer des jeunes, donner une image d’avenir au Limousin et procurer à terme des ressources au territoire pour garantir son développement. Les orientations du projet ont été inscrites au schéma régional de développement économique, approuvé le 15 décembre 2005. 

 

Jean-Paul Denanot, président du conseil régional du Limousin

 

 

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 00:00

Transformer d’anciennes usines en maisons de l'emploi ? L’exercice trouvera vite ses limites, mais plusieurs villes le font ou y songent. C’est ce qu’a décidé de faire Michel Moine, maire et conseiller général (Ps) d’Aubusson (Creuse, Limousin). Romorantin voulait de même réutiliser les anciens établissements Matra.

Ailleurs on voit des variantes : une ancienne succursale de la Banque de France , une gare abandonnée… Mais on voit aussi quelques entreprises bien vivantes accueillir des maisons de l'emploi, comme les magasins Coop à Strasbourg ou le centre de formation INFA à Nogent sur Marne.

La future maison de l'emploi et de la formation d'Aubusson a obtenu sa labellisation le 5 décembre 2006. Elle sera constituée sous forme de groupement d’intérêt public (GIP).

C’est donc dans l'ancienne usine Philips que seront regroupés les services de l'Anpe, de l'Assedic, de la mission locale, du CIO (centre d’information et d’orientation) et des APP (ateliers pédagogiques personnalisés). Des salles seront réservées à la formation, et à des entreprises à la recherche de locaux.

Après celle de La Souterraine, la maison de l'emploi et de la formation d'Aubusson est la deuxième de la Creuse et du Limousin.

 Michel Moine, maire d'Aubusson

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 00:00

Laurent Chastagnol, président du Comité de bassin d’emploi (CBE) de l’arrondissement d’Ussel (Corrèze): a annoncé, dans une lettre aux partenaires du CBE datée du 27 décembre 2005 la « mise en veille du CBE par les administrateurs ».

Laurent Chastagnol est conseiller régional du Limousin (UMP) et maire d’Ussel. Voici ce qu’il écrivait : 

« Comme vous le savez sans doute, le projet d'une Maison de l'Emploi, de l'Insertion et de la Formation sur l'arrondissement d'Ussel a été labellisé le 12 juillet dernier. 

« Cette structure concrétisera un large partenariat Public/ Privé, et 3 axes de travail sont définis par le cahier des charges. Ces trois axes incluent les actions portées par le Comité de Bassin d'Emploi dans le cadre du Pacte territorial pour l'emploi. Nous avons donc pris la décision de mettre en sommeil le CBE et d'arrêter son activité à compter du 31 décembre » 2005.

Le CBE avait été mandaté pour rédiger, avec la Communauté de communes Ussel – Meymac – Haute Corrèze et les services de l’État, le dossier de labellisation. Il avait été pressenti pour porter ensuite la nouvelle structure, mais un refus de l’Assédic l’a donc amené à disparaître.

 Laurent Chastagnol conseiller régional du Limousin et maire d’Ussel

 

 

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 07:00

Le 14 janvier 2006, en présentant ses vœux aux Corréziens, le président de la République, Jacques Chirac a appelé à l'optimisme. « Je connais la situation difficile du bassin d'emploi d'Ussel (...). J'ai demandé au Premier ministre que des mesures adaptées soient rapidement prises soient rapidement prises pour redynamiser ce territoire auquel je suis particulièrement attaché ».

Il a annoncé qu'un comité interministériel se réunirait prochainement pour mettre au point un contrat de site adapté à la Haute-Corrèze, comme ceux lancés récemment à Romans (Drôme) ou Saint Omer (Pas de Calais).

Un centre Défense deuxième chance, qui accueillera 250 jeunes volontaires en situation d'échec scolaire, sera opérationnel au début de 2007. Enfin, le président a déclaré que une Maison de l'emploi et de la formation ouvrira à Ussel en 2006. c’est en plein cœur de l’ancien fief de celui qui fut président du conseil général et député de Corrèze.

La maison de l'emploi d'Ussel a obtenu son label le 12 juillet 2005.

 Jacques Chriac à Ussel (2000).

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Limousin
commenter cet article

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents