Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 00:25

L’association Alliance Ville Emploi, présidée par l’ancien ministre socialiste, Jean Le Garrec, organise à Nancy (Meurthe-et-Moselle) les jeudi 9 et vendredi 10 décembre 2010 ses Journées Nationales autour du thème des politiques territoriales de l’insertion et de l’emploi. À l’occasion de cette manifestation, une nouvelle version du site internet d’AVE devrait être mise en ligne.

Plusieurs personnalités ministérielles sont annoncées. Il est probable qu’elles seront accueillies avec quelques questions, un grand nombre des structures s’interrogeant sur leur avenir, tandis que le projet de loi de finances, toujours en discussion au parlement, prévoit une réduction conséquente des crédits consacrés aux maisons de l’emploi.

Le 2 décembre, le Sénat examinera le volet Emploi du projet de budget. Il se prononcera donc sur la rallonge de 10 millions d'euros votée, par un amendement des députés. À l’assemblée, c’est le communiste Patrick Braouezec qui a défendu l’amendement ; au Sénat, c’est le sénateur des Pyrénées Orientales Jean-Paul Alduy (Ump) qui le portera.

Selon Patrick Braouezec, président de la communauté d’agglomération Plaine commune (Seine Saint-Denis), « la mission des maisons de l'emploi est essentielle. L'avenir de ces lieux d'insertion professionnelle et de suivi individualisé (…) n'est donc pas une affaire d'opposition droite/gauche. C'est une prise de conscience des élus du peuple face à un gouvernement thésauriseur à l'extrême. »

À noter que les deux élus sont à l’origine de la création de deux des premières maisons de l’emploi, celle de Saint Denis et de Perpignan.

  Patrick Braouezec, député de Seine Saint-Denis

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 00:11



Généralement discrète, la Maison de
l’emploi et des entreprises des bords de Marne
(basée à Nogent sur Marne) organise une
conférence-débat sur le chômage, l’emploi et la solidarité, lundi 6 décembre
2010 au Perreux (Val de Marne).



L’invité est Jean-Baptiste de
Foucauld
, président fondateur de Solidarités nouvelles face au chômage (SNC), ancien
commissaire au Plan et membre du Conseil national de lutte contre la pauvreté.



Jean-Baptiste de Foucauld
a publié L’Abondance frugale (Odile
Jacob, 2010). Il proposera ses idées pour « sortir du chômage » à
partir de l’expérience de SNC qui, depuis 25 ans, crée des emplois dans des
associations pour des personnes très en difficulté. Les salaires sont financés
en grande partie grâce à des dons collectés par des groupes locaux de
solidarité, qui assurent aussi l’accompagnement individuel des chômeurs.



SNC revendique 1200 bénévoles, regroupés dans une centaine
de groupes locaux et qui suivent environ 2000 demandeurs d’emploi.



Trois groupes de solidarité fonctionnent dans le Val de Marne à Rungis, Charenton-le-Pont
et Vincennes. Le site
Nogent citoyen
met en parallèle l’action de SNC avec une autre association aux pratiques
proches,
Solidarités nouvelles pour le
logement
, bien implanté dans le département.



La Maison
de l’emploi et des entreprises des bords de Marne
est une deux maisons de
l’emploi du Val de Marne. Outre les communes fondatrices de Nogent, Le Perreux,
Champigny, Joinville-le-Pont et Bry, elle s’est récemment élargie à Villiers
sur Marne et Chennevières. Outre un rôle d’animation local, la structure même
essentiellement un travail sectoriel (bâtiment) ou sur certains publics
(cadres).



Débat « sortir du chômage »,



Lundi 6 décembre 2010, 19h



Centre
des bords de Marne



2, rue de la Prairie 94170 Le
Perreux-sur-Marne



Plan d’accès



RER A gare de Neuilly-Plaisance (branche
Marne-la-Vallée/Chessy)



Entrée libre et gratuite.



Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 00:04

Qu’est-ce qui peut réunir un chef d’entreprise, un syndicaliste, des responsables associatifs, un député-maire de gauche et un élu départemental et maire de droite ?

Le 18 mai 2010, ce sera « L’Amour dans la vérité ». En effet, l’encyclique du pape Benoît XVI Caritas in veritate est l’objet d’un débat organisé à l’initiative du Conseil diocésain de la solidarité, une institution de l’église catholique du Val de Marne. La Maison des Syndicats de Créteil, plus habituée à des forums sociaux, sera le lieu d’accueil de cette manifestation.

Signée le 29 juin 2009, Caritas in Veritate développe certains aspects du développement durable dans le respect de la dignité de l'homme. La troisième encyclique de Benoît XVI reprend les sujets sociaux du texte d’un autre pape, l'encyclique Populorum Progressio, signée par Paul VI en 1967. Elle avait été largement inspirée par Louis-Joseph Lebret, un dominicain français, engagé dans le syndicalisme auprès des pêcheurs bretons, avant de contribuer au développement du Tiers-monde (Colombie, Liban, Sénégal) et de fonder Économie et humanisme et l’Irfed.

Le plateau de la table-ronde sera particulièrement original puisqu’on retrouve un élu socialiste avec un autre de l’Ump, un patron et un militant ouvrier, des dirigeants d’organisations non gouvernementales et des journalistes.

Les intervenants seront Guy Aurenche, président du CCFD-Terre Solidaire, Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan (Ps), Jacques Martin, conseiller général et maire de Nogent sur Marne (Ump), François Soulage, président du Secours-Catholique, Le Père Jacques Turck, théologien, Pierre Deschamps, président d’honneur des Entrepreneurs dirigeants chrétiens, José Grevin, consultant en entreprises, Jacques Rastoul, secrétaire confédéral de la Cfdt.

La soirée sera animée par René Poujol, ancien directeur du Pèlerin Magazine.

Voir également l’intéressant site consacré à la doctrine sociale de l’église édité par l’Association des économistes catholiques qui propose notamment une synthèse de l’encyclique.

18 mai 2010, 20h-22h30 - Table ronde débat autour de l’encyclique « L’Amour dans la Vérité » à la Maison des Syndicats, 11/13, rue des Archives 94000 Créteil

Voir le plan d’accès.

Transports en commun : métro Créteil Préfecture (ligne 8).

Amour verite

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 00:09

Tous les 2 ans depuis 2001, Projets en Campagne réunit territoires et organismes conseils avec des porteurs de projets ou des candidats voulant vivre dans des territoires ruraux. Elle se tient toujours dans la préfecture du Limousin, Limoges en Haute Vienne.

Cette année, la cinquième édition de la Foire Nationale de l’installation à la campagne se déroule, les 26 et 27 juin 2009. Elle est organisée par le Collectif Ville Campagne, en partenariat avec la région Limousin et l'Agence de services et de paiements (ASP), nouvelle entité de service public née du rapprochement entre le Cnasea et l'AUP (Agence unique de paiement) le 1er avril 2009.

Chaque édition a accueilli entre 3 000 et 3 500 visiteurs, en provenance de toute la France et de plusieurs pays européens, et en 2007, il y avait plus de 130 exposants présents pour informer, conseiller et échanger avec les visiteurs.

L’objectif est de mettre en relation les espaces ruraux qui souhaitent accueillir de nouveaux habitants et veulent accompagner l’accueil de nouvelles populations avec de nombreux citadins attirés par la campagne mais qui souvent ne savent pas ce qu’ils peuvent y faire, comment s’y prendre, où aller, à qui s’adresser.

Projets en Campagne 2009 offre sur 5000 m² trois espaces pour rencontrer des territoires, obtenir des conseils ou découvrir des initiatives et trouver des emplois.

Des ateliers-débats et mini-conférences proposeront des témoignages de personnes installées et apporteront des conseils de professionnels.

Pendant la manifestation, les Trophées de l’Accueil et le Grand prix Martine Mauléon du Territoire d’Accueil seront attribués.

Les Trophées et le Grand Prix sont décernés par un jury de journalistes nationaux afin de distinguer, valoriser et promouvoir des territoires ruraux, des associations, des structures coopératives engagés dans des actions en cours ou réalisées en vue d’accueillir de nouveaux habitants dans un souci de développement de leur territoire.

Le choix des lauréats se fera sur la base des critères suivants : originalité de la démarche d’accueil mise en œuvre, dynamique suscitée, résultats obtenus.

Le calendrier du concours est le suivant :

- 9 mars - 22 mai 2009 : candidatures

- 29 mai : clôture des votes du jury

- 8 juin : délibération du jury et information aux lauréats

- 26, 27 juin : remise des Trophées pendant la manifestation (présence souhaitée des lauréats)

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 00:08

Lancé par Jacques Huybrechts et Sylvain Kern, associés au sein de la société CHK, Entrepreneurs d’Avenir veut promouvoir un modèle de « performance globale » pour l’entreprise et la société où la compétitivité se conjuguerait avec le respect de l’individu, de son bien-être au travail, ainsi que de normes éthiques, sociales et environnementales.

Pour les initiateurs de l’opération, « il y a de nombreux entrepreneurs et dirigeants de PME pour qui l’homme, l’environnement et le vivre ensemble, c’est-à-dire le développement durable, se retrouvent au cœur des projets, des produits et des services (commerce équitable, aide à la personne, respect de l’environnement), en pilier des activités, en repère des modes de management et de gouvernance. »

Afin d’impulser un nouveau modèle de croissance durable, Jacques Huybrechts et Sylvain Kern et leurs associés veulent identifier au sein des TPE, PME-PMI, scop ou associations, des avancées sociales, environnementales et sociétales afin de  les promouvoir.

Cette démarche aboutira au lancement du premier Parlement des Entrepreneurs d’Avenir le jeudi 4 juin 2009 à l’Assemblée nationale.

La fondation de l’assureur Générali est le principal financeur de l’opération. Parmi les partenaires ont compte la fondation Ashoka, Avise, réseau Entreprendre, la confédération des coopératives (Scop), Max Havelaar, Scientipole initiative (réseau France initiative), le Centre des jeunes dirigeants (CJD), etc.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 10:59

CréaRîF Quartiers c’est une convention d’affaires pour les entrepreneurs venant des quartiers d’Île de France, c'est-à-dire un moment pour faire avancer les projets, un espace de mise en relation et aussi une occasion de contact entre entrepreneurs et porteurs d’idées.

Le 28 février 2009, 230 personnes ont déposé un dossier de candidature.

99% des candidats venaient d’Île de France, la Seine Saint Denis arrivant en tête (28%). Paris représente 18%. Les autres départements de la petite couronne viennent ensuite avec les Hauts de Seine (13%) et le Val de Marne (12%). En grande couronne, le Val d’Oise a été à l’origine de 10% des candidatures, l’Essonne comptant pour 8%, la Seine et Marne vient ensuite avec 7% et les Yvelines représentent 4%.

Le profil des candidats est féminin à 55%, âgé de moins de 30 ans à 40%, avec 53% de demandeurs d’emploi, 32% de salariés, 6% de personnes en formation et 3% d’indépendants. Les autres situations concernent notamment des individus en congé parental.

Le 26 mars 2009, la convention d’affaires CréaRîF Quartiers se tient dans la Maison de l’alternance du Conservatoire national des arts et métiers à La Plaine Saint Denis.

54 porteurs de projets et entrepreneurs ont été invités après expertise de leur candidature.

56% des candidats sélectionnés viennent des trois départements de la petite couronne (dont 26% de Seine Saint Denis), 22% de Paris et 21% de la grande couronne. L’âge moyen est de 34 ans. Il y a une majorité de femmes (52%). 44% sont demandeurs d’emploi.

Les candidats sélectionnés sont invités à participer à la première session de la convention d’affaires du 26 mars, consacrés aux rendez-vous personnalisés.

Toutes les candidats sont invités à participer à la seconde session, l’après-midi, consacrée aux rencontres débats.

À la fin de la convention d’affaires CréaRîF Quartiers, une dizaine d’aide aux projets seront remises aux entrepreneurs sélectionnés. Pour la première fois, des « emplois tremplin créateurs d’entreprise » seront proposés par la région Île de France à des porteurs de projets.

Trois rencontres débats

À partir de 14h50, trois rencontres débats sont organisées sur le thème : entreprendre quand on est issu des quartiers d’Île de France. Elles porteront sur les apsects suivants :

  • Créer quand on est jeune ;
  • Créer quand on est femme ;
  • Créer quand on est migrant.

La participation à ces rencontres est libre.

Participer à CréaRîF Quartiers

Organisateurs

CréaRIF Quartiers est organisé par l’association Eveilleco, affiliée au Réseau des Boutiques de gestion et par le Centre national de l'entrepreneuriat du Conservatoire national des arts et métiers.

CréaRIF Quartiers est soutenu par le conseil régional d’Île de France, la Caisse des dépôts et consignations, la Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle d’Île de France et l’Acsé Île de France (Agence de la cohésion sociale).

Contact

CréaRIF Quartiers : Eveilleco, 14, rue Delambre 75014 Paris 01.43.35.32.53 - http://www.cnam.fr/

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 00:03

La fréquentation de la 16ème édition du Salon des Entrepreneurs de Paris a connu un afflux considérable, avec une hausse des entrées estimée à 50% pour la première journée, le 4 février 2009 par rapport à la fréquentation 2008. Les 50 000 visiteurs attendus ont sans doute été largement dépassés. En 2008, les trois Salons des entrepreneurs organisés en France (Paris, Lyon et Nantes) avaient attiré 80 000 visiteurs.

Le salon était largement centré sur « la révolution de l’auto-entrepreneur », et de fait l’accès aux stands et conférences consacrés à ce statut était particulièrement difficile. Mais c’est une grande partie des manifestations qui ont attiré un public considérable, occasionnant quelques incidents dus à l’énervement de la foule.

Les stands des réseaux d’appui à la création d’entreprise étaient eux-aussi pris d’assaut à certains moments. L’espace La Fabrique, où la Caisse des dépôts et consignations avait invité tous les réseaux d’accompagnement privés n’a ainsi pas désempli, et en particulier La Fabrique à idées (avec Balise envie d’entreprendre) ce qui confirme l’importance du nombre de visiteurs venus au salon avec une idée ou même juste l’envie d’entreprendre sans encore de projet précis.

Parmi les nombreux stands régionaux, celui de l’Île de France mettait en avant ses soutiens aux entreprises à fort potentiel, à l’économie sociale et solidaire (avec l’Atelier) et aux entrepreneurs des quartiers (avec CréaRîF Quartiers).

Mais le salon a également été le théâtre d’un autre incident. Dix membres du groupe féministe La Barbe, toutes affublées de barbes, ont interrompu la séance d'ouverture le 4 février 2009. Elles ont déployé une banderole et sont intervenues pour « féliciter » Xavier Kergall, directeur général du Salon, « pour avoir su si bien éviter de confier les rênes des nombreuses sessions du salon à des femmes. »

La première séance de la manifestation n’avait vu monter à la tribune que 10 hommes. Parmi les 43 invités aux grands débats et conférences, on comptait 7 femmes (16%) dont trois ministres : Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Christine Lagarde, ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi et Nathalie Kosciusko-Morizet secrétaire d’État chargée de la prospective et de l’économie numérique. Figuraient aussi au programme Sandra Legrand, président-directeur général de Canal CE, Laure Reinhart, directrice innovation d’OSEO, Maria Nowak, présidente de l’Adie, et… Catherine Barba, fondatrice et présidente de CASHSTORE.

La Barbe, rappelle que l'amendement à la Constitution voté le 27 mai 2008 stipule que la « loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités professionnelles et sociales. »

Photo Eco89

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 00:08

Il y a cinq ans, le concept d’émergence d’entrepreneurs était à peu près inconnu, même dans les réseaux d’appui à la création d’entreprise. Mais dorénavant, certains grands opérateurs publics ont pris conscience du fait que, pour qu’il y ait des activités qui se développent, il ne suffit pas d’un appui aux porteurs de projets, il faut aider au passage de l’envie au projet. La tenue d’une manifestation traditionnelle désormais, le Salon des entrepreneurs de Paris (4 et 5 février 2009), permet d’illustrer cette évolution.

La Caisse des dépôts et consignations a décidé de mettre en place un espace qui regroupe l'ensemble des réseaux d'accompagnement à la création d'entreprises, On y trouve des espaces de consultations individuelles, des ateliers...

Baptisé La Fabrique, il réunit les réseaux associatifs et coopératifs qui offrent sur l'ensemble du territoire un accompagnement professionnel aux créateurs d'entreprise. Réseau entreprendre, Adie (Association pour le droit à l’initiative économique), France initiative, France active, Boutiques de gestion, Coopérer pour entreprendre (coopératives d’activité et d’emploi, Union des couveuses.

Mais au-delà des stands, c’est le concept même de la fabrication qui est décliné avec trois espaces thématiques :

La Fabrique à idées est centré autour de Cités lab’, le réseau des Services d’amorçage de projets dans les quartiers et de Balise envie d’entreprendre, le dispositif développé par Eveilleco pour faciliter le passage de l’envie d’entreprendre à la formulation d’un projet.

Entreprendre au féminin accueille Action’elles, Paris Pionnières et Force femmes

Entrepreneuriat social enfin est animé par Avise, l’agence pour la valorisation des initiatives socio-économiques.

On trouvera également, sur le site du conseil régional d’Île de France, une autre présentation d’un dispositif visant à l’émergence de porteurs de projets : CréaRîF Quartiers, convention d’affaires s’adressant aux porteurs de projets venant des territoires couverts par la politique de la ville en Île de France.

 

Salon des entrepreneurs de Paris

Palais des congrès de la Porte Maillot, 2, place de la Porte Maillot 75017 Paris

Mercredi 4 février 2009 de 9h à 20h

Jeudi 5 février 2009 de 9h à 19h

La Fabrique : stand 271

Conseil régional d’Île de France : stand 242

Accès :

  • Métro : ligne 1 station Porte Maillot
  • RER : ligne C, station Neuilly – Porte Maillot
  • Vélib’ : stations avenue Malakoff et rue Pergolèse
  • Voiture : périphérique, sortie Porte Maillot
  • Bus : 43, 73, 82, 244, PC n°1, 2  et 3 - arrêt Porte Maillot
     
Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 00:05

Avec un fort développement et des résultats probants, les couveuses d’entrepreneurs à l’essai arrivent à l’heure de la maturité après une expérimentation au début du siècle et une légalisation en 2005. Elles s’étendent dans la plupart des régions, en s’appuyant à la fois sur des réseaux d’accompagnement à la création d’entreprises (en particulier les Boutiques de gestion) ainsi que sur des dispositifs territoriaux, comme les maisons de l’emploi. Une Union des couveuses les rassemble, présidée par Jean-Pierre Martin et dirigée par Catherine Torterat.

Mais l’apparition du statut d’auto-entrepreneur, la modification des règles sur le tutorat et le nouveau dispositif des aides à la création d’entreprises (NACRE), l’année 2009 risque d’être celle du bouleversement de l’environnement dans lequel exercent les couveuses.

C’est pourquoi l’organisation des premières assises des couveuses d’Ile de France, le 12 décembre 2008, est particulièrement intéressante.

Deux temps sont prévus dans cette manifestation. Le matin sera consacré à l’examen des plus values pour les territoires et les créateurs que peuvent apporter les couveuses.

L’après-midi sera consacré à la professionnalisation des intervenants dans les couveuses, aux filières métiers (la spécialisation de certaines couveuses dans des secteurs d’activité) et à la gestion du CAPE (contrat d’appui au projet entrepreneurial).

Un des thèmes qui arrivera sûrement au cours du débat sera la création d’emplois-tremplin créateurs d’entreprises par la région Île de France. Des porteurs de projets créateurs d'emplois et complexes à monter recevront une gratification de 15 000 € pour un an, s’ils ont signé un CAPE et s’ils sont issus des quartiers de la politique de la ville où qu’ils entendent s’y installer. Les organismes auront une aide de 3 000 € par porteur de projet formé. La manifestation sera clôturée par Francine Bavay, vice-présidente du conseil régional.

Parallèlement aux assises des couveuses se tiendra le Marché de Noël désormais traditionnel, qui se prolongera le 13 décembre. 50 créateurs y présenteront leurs produits.

Les assises des couveuses d’Île de France se tiendront dans les locaux de la couveuse Le Geai et de la Boutique de gestion PaRIF, 18, rue du Faubourg du Temple - 75011 Paris Escalier A 2ème étage – métro : République.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 00:02

Alors que se sont ouvertes les négociations sur la réforme de la formation professionnelle, Pierre Ferracci - président  du groupe ALPHA, et président du groupe multipartite sur la formation professionnelle, auteur du rapport remis à Christine Lagarde en juillet dernier - nous livrera ses réflexions.

Outre les questions de  droit différé à la formation, d’évolution du CIF et du DIF, de repositionnement des OPCA ou encore d’évaluation de la qualité des formations,  la réorganisation du système au niveau régional pourrait devenir le lieu central de concertation des différents acteurs (État, conseil régional, partenaires sociaux) et permettre, comme l’indique Pierre Ferracci, de «  définir les périmètres des politiques de l’emploi et des politiques de formation en outillant leur coordination ». Il s'agit également de renforcer le lien entre mutations professionnelles et offre de formation.

Où en est la négociation sur les modalités et les circuits du financement, la simplification, l’efficacité et l’équité du système, sur le mode de gouvernance et la répartition des rôles entre les différents acteurs.

Deux membres du groupe de travail accompagneront Pierre Ferracci : Martine Calderoli-Lotz, vice-présidente du conseil régional d’Alsace, présidente de la commission formation, et Annie Thomas, secrétaire nationale de la CFDT, toute deux membres du Groupe Multipartite sur la formation professionnelle.

Le débat est organisé sous forme d’un petit déjeuner le mercredi 19 novembre 2008 de 8h à 10h30 à la Mutualité, 24 rue Saint Victor 75005 Paris (métro : Maubert Mutualité).

Pour vous inscrire : Philippe Médan, TEDIS, philippe.medan@wanadoo.fr

 Pierre Ferracci président  du groupe multipartite sur la formation professionnelle

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rencontres et débats
commenter cet article

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents