Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 00:08

La Maison de l’emploi et de la formation du Pays compiègnois (MEF de Compiègne, Oise) semble avoir un projet qui, au sein de la région Picardie, serait une exception, puisque l’État et le conseil régional veulent la fusion des missions locales et des MEF.

Selon le syndicat Synami-Cfdt Picardie (27/02/2010), le dossier était quasiment bouclé, sinon que la fusion n'a pas été proposée.

Cette évolution amène une interrogation en ce qui concerne les salariés de la MEF qui accueillent un public adulte demandeur d'emploi : dans la nouvelle configuration, une MEF n'a pas à les accueillir, puisqu’elle doit s'adresser aux salariés.

Les syndicalistes remarque que la volonté de la région est que les MEF s'ouvrent sur des plages où ce public est libre (soirée en semaine, samedi...) « ce qui semble on ne peut plus logique. »

La MEF est présidée par Philippe Marini, député maire de Compiègne (Ump). Par ailleurs, selon le site FMC, l’ancien directeur de la MEF, Stéphane Brion a été condamné le 27 avril 2010 à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Compiègne pour « abus de confiance ». La justice lui reproche d’avoir détourné à son profit en 2007 et 2008 des chèques destinés à la MEF.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 00:09

La Maison de l'emploi et de la formation Santerre Haute Somme, basée à Péronne (Somme) envisage toujours sa fusion avec la mission locale, en accord avec les orientations que défendent le conseil régional de Picardie et l’État.

Mais, selon le syndicat Synami-Cfdt (27/10/2010), la nouvelle structure ne prendrait plus le statut de GIP (groupement d’intérêt public) contrairement à ce qui était envisagé jusqu'ici. À l’instar de l’ensemble des autres MEF de la région, celle de Haute Somme conservera donc la forme associative. Le statut de GIP ne plaisait guère aux syndicalistes, qui s’étaient déclarés, en décembre 2009, “un peu étonné que les élus l'acceptent”. La MEF a déjà adhéré à la convention collective des missions locales, qui est étendue depuis 2009 aux maisons de l’emploi et aux Plie, mais sans y être pour l’instant obligatoire.

La MEF a pour présidente Valérie Kumm, maire de Péronne et conseillère régionale de Picardie (Ps). Fabien Coquelet est le directeur d’une équipe de neuf personnes, qui intervient sur six sites (Albert, Moreuil, Rosières-en-Santerre, Péronne, Ham et Nesle).

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 00:03

Selon le quotidien régional L’Union (23/05/2010), le statut d'auto-entrepreneur modifie fortement le rôle de la maison des entreprises de la Thiérache et de la Vallée de la Serre (Mets). La METS assure un accompagnement des entrepreneurs et gère notamment un club des créateurs. Les créateurs potentiels ont été beaucoup plus nombreux à se présenter à la Mets en 2009. Cependant, les nouveaux entrepreneurs auraient « un gros problème de fonds propres », ce qui inquiète beaucoup à la Mets.

Basée à Vervins, dans l’Aisne (Picardie), cette structure fondée en 1998 n’a pas le statut de maison de l’emploi.

La METS, dirigée par Mélanie Planchon Van der Lynden, organise chaque année une opération Savoir-faire de Thiérache, en collaboration avec l'office de tourisme de Vervins. L’édition 2010, le 6 mai, a permis d’ouvrir les murs de 24 entreprises aux visiteurs du territoire avec, pour la première fois, un nombre significatif de collégiens.

La Thiérache est d’ailleurs un des rares territoires de Picardie où il n’y a pas de maison de l’emploi et de la formation. Selon le syndicat Cfdt du personnel des métiers de l'insertion de Picardie (Synami-Cfdt, 24/02/2010). la mission locale réfléchit à une modification de ses statuts pour élargir ses activités notamment en direction des salariés. Rappelons que le conseil régional de Picardie veut, en accord avec les services de l’État, favoriser la fusion des missions locales au sein des maisons de l’emploi.

Disposant d’antennes à Vervins, Hirson et Guise, la mission locale est dirigée par Marie-Madeleine Saintes.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 00:02

Fabrice Hiraux est salarié de la Maison de l’emploi et de la formation du Pays compiègnois (MEF de Compiègne, Oise) où il a en charge le Club jeunes diplômés.

Deux jours et demi par semaine, il travaille avec des jeunes qui affirment y trouver ce qu'ils attendent pour les aider à se réinsérer. Dans un entretien paru sur le « hub » des maisons de l’emploi du réseau social professionnel Viadéo, Maison de l'emploi....quel devenir après 2010 ?, il assure « sans vouloir taper du sucre sur Pôle emploi » qu’il est « impossible de fournir une prestation en 20 minutes avec un candidat ». C’est pourquoi il met en avant l’efficacité des « MEF missions locales », une des particularités de la région où les deux dispositifs sont en cours de fusion.

Pour Fabrice Hiraux, qui est également consultant en gestion de projets, le travail qu’il effectue avec ces jeunes est concluant, malgré « la crise qui est loin d'être terminée ». Il pense « qu'il faut démontrer par des actions efficaces que les MEF missions locales accompagnent grâce à un vrai travail de connaissance du terrain et permettent de compléter le rôle de Pôle emploi. »

Fabrice Hiraux souligne l’écho que ses prestations rencontrent, par exemple parmi les étudiants de l’Université de technologie de Compiègne, ou chez des salariés menacés de sous-traitants automobiles.

Pour lui, la présence des MEF sur les territoires devrait leur donner un rôle prédominant dans l'avenir. Il conclut : « il serait dommage de les voir disparaître » faute de leur attribuer les financements nécessaires à la continuité de leur service.

60 Hiraux F  Fabrice Hiraux 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 00:09

Trois maisons de l’emploi et de la formation (MEF) du département de l’Oise (Picardie) se sont  associées pour mettre en ligne en commun un nouveau site internet. La Maison de l’emploi, de l‘entreprise et de la formation de Valois Senlis Chantilly, la MEF Pays clermontois Plateau Picard, et la MEF du Pays du Grand Beauvaisis viennent ainsi rejoindre sur la Toile 120 autres structures. C’est la MEF du Plateau Picard (Clermont) qui a pris l’initiative de ce regroupement.

Dans le même département, il y a cependant deux autres MEF qui n’ont pas rejoint l’initiative commune. La Maison de l’emploi et de la formation du Pays compiègnois dispose déjà de son propre média, tandis que la Maison de l’emploi et de la formation du Sud Ouest de l'Oise (Méru) n’en a pas.

La présentation des missions des MEF est faite à partir des éléments du cahier des charges, diffusé en décembre 2009. Les MEF de l’Oise ont donc comme mission observer (axe 1), animer la gestion territoriale des emplois et des compétences (axe 2), contribuer au développement territorial (axe 3) réduire les freins culturels ou sociaux à l'accès à l'emploi (axe 4). Mais le site des MEF ajoute « un axe optionnel en fonction des contextes locaux sur l'Accueil, Orientation ou d'Accompagnement : accueillir, orienter ou accompagner des personnes à la recherche d'un emploi ou d'une formation dans le cadre d'une contractualisation avec les institutions compétentes » qui est présenté comme l’axe 5 – ce qui est logique mais s’éloigne un peu du texte du cahier des charges.

On remarquera aussi que le partenariat des MEF est légèrement différent du modèle national. À côté de l’État, de Pôle emploi et des communautés de communes des zones d'intervention de la MEF figure systématiquement le conseil régional de Picardie.

La carte publiée sur le nouveau site internet est également instructive. Le département, qui compte 816 000 habitants, dispose de 5 MEF. Mais, une partie de son territoire n’est pas couvert. C’est le cas de sa plus grosse agglomération, Creil, et du nord-ouest du territoire (Noyon).

Le Conseil économique et social de Picardie  avait, dans un avis sur le projet de budget régional pour l’année 2009 (4 décembre 2008) estimé qu’il fallait couvrir avec des MEF l’ensemble des territoires : « Concernant les territoires non couverts par une MEF, le CESR émet le voeu qu’en 2009 le déploiement de ces structures sur l’ensemble des Pays de Picardie s’achève et que, dans cette attente, la Région maintienne son soutien aux structures d’accueil existantes. »

Ø      Le site des MEF de l’Oise : http://www.maison-emploi-formation-oise.fr/
60_MEF_Oise.JPG

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 00:07

Lancée dans le cadre d’un appel à projet conjoint de la région et des services de l’État, la fusion des maisons de l’emploi et de la formation (MEF) et des missions locales est en train de prendre corps en Picardie : la MEF du Sud Ouest de l'Oise (Méru) a absorbé au 1er janvier 2010 l'antenne de la mission locale et la MEF Pays du Chaunois à Tergnier (Aisne),  doit faire de même pour le 1er avril.

Le Conseil économique et social de Picardie, dans son avis sur le projet de budget régional pour l’année 2009, rendu lors de sa session du 4 décembre 2008, avait exprimé son opinion sur ce projet : « Si le CESR est favorable à ce regroupement, il souhaite d’une part que chacune des structures, et notamment les Missions Locales pour les jeunes, conserve son autonomie et sa spécificité, et d’autre part, qu’une bonne coordination et collaboration dans la complémentarité s’instaure avec Pôle Emploi, nouvel opérateur issu de la fusion ANPE-Assedic au 1er janvier 2009 d’autant que l’ANPE et l’Assedic sont déjà parties prenantes des MEF. »

Plusieurs organisations syndicales critiquent la fusion, comme le Syndicat national des métiers de l’insertion Cfdt, ou s’y opposent, comme la Cgt missions locales et PAIO. Lors d’une rencontre avec Didier Cardon, vice-président (Ps) du conseil régional, ce dernier aurait, selon la Cfdt, indiqué que l’ensemble des projets de rapprochement serait effectif en juin 2010. Pour les syndicalistes, le principal problème est le rattachement de l’ensemble des personnels à la Convention collective nationale des missions locales et PAIO, des maisons de l'emploi et PLIE. Pour l’instant, une partie des MEF n’y sont pas rattachées.

Dans un article publié le 3 décembre 2009 sur le blog du Synami-Cfdt de Picardie, les intentions de la région son présentées comme suit : « Didier Cardon a précisé que pour la Région, la MEF n’a pas la mission de l’accompagnement des publics demandeurs d’emploi (excepté pour les jeunes dans le service « Mission Locale »), qu’elle a pour vocation de s’occuper de l’observatoire, de la GPEC et des personnes en emploi dans le cadre de l‘AIO. D’ailleurs, pour illustrer cette position, la Région va déplacer des postes conseillers financés à la MEF d’Amiens vers la Mission Locale. »

Cardon_D.jpg  Didier Cardon, vice-président du conseil régional de Picardie

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 00:05

La maison de l’emploi du pays de Vermandois, à Bohain-en-Vermandois (Aisne) couvre un territoire de 53 et 31 000 habitants. Son ancienneté n’a pas fait qu’elle ait été labellisée au titre du plan de cohésion sociale, bien qu’elle porte déjà une maison de l’information sur la formation et l’emploi et un plan local d’insertion par l’activité économique.

Mais ses 20 ans d'expérience dans sa mission d'animation territoriale lui confèrent une légitimité vis-à-vis des acteurs de l'emploi et de l'insertion, des institutions comme des collectivités.

La maison de l’emploi accueille également une association d’insertion, AVES, avec la même directrice, Catherine Gavériaux.

La présidente, Marie-Hélène Jeanjean, qui est également vice-présidente d’Alliance Villes Emploi, usait de son expérience pour expliquer sa façon de voir lors de l’assemblée générale 2009 de la maison de l’emploi, selon le quotidien régional Aisne Nouvelle (24/07/2009) : «J'ai également à cœur de souligner la qualité de nos partenariats, et la facilité d'expression les uns vis-à-vis des autres même si parfois l'avis dérange. Je reste ferme sur ma position, à savoir travailler en toute transparence et que l'on doit se dire les choses...», concluait la présidente.

Marie-Hélène Jeanjean

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 00:05

Le syndicat Cfdt du personnel des métiers de l'insertion de Picardie (Synami-Cfdt) a fait le point sur les fusions en cours de discussion dans l’ensemble de la région (4/11/2009). Après l’Oise, et l’Aisne, nous terminons ici cet examen avec la Somme.

Le processus de fusion des missions locales et des maisons de l’emploi et de la formation (MEF) en Picardie aurait dû être achevé fin 2009. Selon le Synami-Cfdt « presqu’aucun projet de fusion n'est bouclé. » La Cgt s’oppose à ces fusions, et la Cfdt, également hostile, pose comme condition l’application généralisée de la convention collective.

À Abbeville, sur la côte picarde, où coexistent une mission locale et une maison de l'emploi, il y aurait “un engagement à travailler ensemble”, mais la Cfdt remarque que “les salariés n'ont pas eu connaissance du cahier des charges.”

À Amiens, la préfecture de région, la mission locale et la maison de l'emploi ont une présidence commune. Le syndicat de salarié remarque que “la situation spécifique de la Mission locale a mis en second plan le projet de fusion/rapprochement. Les annonces alarmantes sur la situation financière de la Mission Locale et les conséquences difficiles que cela aurait pu avoir pour les salariés ne sont plus d'actualités.”

À Péronne, dans l’est du département, le projet de fusion entre la maison de l'emploi et la mission locale est de faire un GIP (groupement d’intérêt public) et d'abandonner la forme associative. C'est le seul territoire de Picardie qui choisirait ce statut, selon le syndicat, qui “est un peu étonné que les élus l'acceptent.” La MEF de Haute Somme vient d'adhérer à la convention collective des missions locales, étendue en 2009 aux maisons de l’emploi et Plie.

À Roye, l’ancienne PAIO n'existe plus. Les salariés ont été rattachés au missions locales voisines. Il n’y a pas non plus de maison de l’emploi.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 00:04

Le syndicat Cfdt du personnel des métiers de l'insertion (Synami-Cfdt) Picardie faisait le point sur les fusions en cours de discussion dans l’ensemble de la région (4/11/2009). Après l’Oise, nous examinons ici la situation dans l’Aisne.

Le processus de fusion des missions locales et des maisons de l’emploi et de la formation (MEF) en Picardie aurait dû être achevé fin 2009. Selon le Synami-Cfdt « presqu’aucun projet de fusion n'est bouclé. » La Cgt s’oppose à ces fusions, et la Cfdt, également hostile, pose comme condition l’application généralisée de la convention collective.

À Laon, la préfecture de l’Aisne, la mission locale a servi de support à la création de la maison de l'emploi. La MEF est citée en exemple dans la Région. La convention collective s’applique pour tous les salariés

À Château Thierry, il existe sur ce territoire une maison de l'emploi et une mission locale et un PLIE. Un rapprochement physique a été opéré et tous les salariés sont dans les mêmes locaux. Plusieurs réunions ont eu lieu pour présenter le projet.

En Thiérache (nord du département), il n'existe pas de maison de l'emploi, et, selon la Cfdt, la mission locale “réfléchit à une modification de ses statuts pour élargir ses activités.”

À Tergnier, il y a une maison de l'emploi et une mission locale. Elles se trouvent dans les mêmes locaux. Les deux conseils d'administration ont validé le souhait d'aller vers une fusion. Les équipes ont travaillé sur le cahier des charges, mis à disposition de chaque salarié, et une première ébauche de projet a été remontée à la DRTEFP. Le président de la mission locale et celui de la MEF se seraient engagés à appliquer la convention collective des missions locales pour la nouvelle structure.

À Soissons, le territoire compte une mission locale, mais pas de maison de l'emploi.

Le syndicat ne donne pas d’indication sur la situation à Saint Quentin, première ville du département, où existe une maison de l’emploi et de la formation qui a mis en place une Cité des métiers.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 00:08

Le processus de fusion des missions locales et des maisons de l’emploi et de la formation (MEF) en Picardie aurait dû être achevé fin 2009. Selon le syndicat Cfdt du personnel des métiers de l'insertion (Synami-Cfdt) « presqu’aucun projet de fusion n'est bouclé. »

A mi-novembre, il n'y aurait, selon le syndicat, que sur l'Oise que les dossiers sont réellement avancés « et encore, seulement 4 territoires ont déposé leur projet (Beauvais, Valois Senlis Chantilly, Compiègne, Péronne). »

Pour l’organisation de salariés, qui a demandé un contrôle de légalité sur cette opération au préfet de région, « rien, ou presque, ne sera prêt au 1er janvier 2010, comme le voulait la région. » Reçus en audience au cabinet de Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'Emploi le 19 novembre 2009, plusieurs syndicats ont affirmé leur opposition au processus. La Cgt « exige toujours l'arrêt pur et simple de ces fusions hasardeuses et néfastes pour les jeunes picards. »

Le Synami-Cfdt Picardie faisait le point sur les fusions en cours de discussion dans le département de l’Oise (4/11/2009).

À Beauvais, il y a une maison de l'emploi, un PLIE et une mission locale. Un projet de fusion a été adressé à la DRTEFP.

À Noyon, il y a une mission locale, mais pas de maison de l'emploi.

À Compiègne, la mission locale, et la maison de l'emploi ont une présidence et une direction uniques, bien que deux entités distinctes existent. La convention collective des missions locales s’applique pour tous les salariés. Il semblerait, selon le Synami-Cfdt, “que le souhait soit de maintenir cette configuration.”

À Creil, il n'y a pas de maison de l’emploi sur le territoire, “on en est donc à un vague projet de création à partir de la mission locale” commente les syndicalistes, qui font mention d’une “inquiètude réelle” sur le périmètre de la mission locale, “avec des communes qui pourraient se désengager et / ou aller voir ailleurs".

À Crépy en Valois, le président de la mission locale a annoncé que le dossier de fusion a été monté et voudrait que 2010 soit une année de test. Il aurait annoncé également que tous les acquis des salariés seront sauvgardés, et ne souhaite pas prendre l'appelation de MEF, toujours d’après le compte-rendu du Synami.

À Clermont de l’Oise, les territoires actuels de la mission locale et de la MEF ne coïncident pas. Un cabinet d’étude et un groupe de travail se penchent sur plusieurs scénarios de rapprochement.

Enfin, à Saint Just en Chaussée, la mission locale a envoyé une lettre d'intention pour fusionner. Une partie du territoire pourrait être rattaché à la MEF de Clermont et l’autre à celle de Beauvais.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Picardie
commenter cet article

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents