Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 00:05

J’avais certes noté l’information à l’époque, mais je n’avais pas eu le temps d’y faire écho, malgré son intérêt.

Le pays de Ploërmel (Morbihan), en centre Bretagne, a confié sa revitalisation à la firme privée Vivendi. Selon Le journal des entreprises (5/11/2010), cette décision semble avoir fait l'unanimité : « L'irruption de ce colosse international sur un si petit territoire presqu'à cheval entre deux départements suscite déjà l'espoir (…) Les consultants mandatés du cabinet Géris préparent leur ingénierie financière. 150 emplois sont attendus à terme. »

La publication se demande certes « comment une multinationale a-t-elle été amenée à s'intéresser à ce petit bout de département de 15.000 personnes » mais pense voir la réponse : « La maison de l'emploi y est toujours présidée par l'ancien maire Paul Anselin et son directeur n'est autre que François Guéant, fils du secrétaire général de l'Élysée. » 

En fait, François Guéant est vice-président (et non directeur) de la MDE; il préside également la mission locale.

Le quotidien régional Ouest France (8/07/2010) assurait que, Vivendi s'était engagé depuis 2004 auprès des pouvoirs publics en faveur de la création d'emplois dans des régions touchées par le chômage. L'objectif initial était de créer 1 500 emplois dans les bassins de Sarrebourg, Arles ou encore dans l'Oise. Le Pays de Ploërmel a donc été rajouté sur la liste.

Pour François Guéant « L'objectif à moyen terme est aussi de susciter une nouvelle dynamique territoriale, de créer de nouvelles activités tout en tenant compte des compétences. »

Paul Anselin (Ump) a été le fondateur de la Maison de l’emploi du pays de Ploërmel Cœur de Bretagne, la première de la région, en 2006. François Guéant est également député suppléant (Ump).

 MR_GUEANT.jpgFrançois Guéant

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 00:07

Le délégué interministériel à l’information et l’orientation, Jean-Robert Pitte, s’est rendu, le 31 janvier 2011 au Centre d’information et d’orientation (CIO) qui est logé au sein de la Maison de l'emploi, de l'entreprise et de la formation du pays de Vitré - Porte de Bretagne (Ille et Vilaine)

Selon le quotidien régional Ouest France (31/01/2011), l’ancien président de l’Université de la Sorbonne a estimé que « pour mieux orienter les jeunes, l’idée est de réformer les lieux d’accueil pour l’orientation et la formation en créant des partenariats autour des différents acteurs concernés, à l’exemple de ce qui se fait à Vitré. »

La Meef de Vitré, ouverte en mai 2009 regroupe une douzaine d’organismes, dont les trois chambres consulaires, la mission locale, un point information jeunesse, une maison de la formation, le service insertion et Pôle emploi. Elle est présidée par Dominique Langlois, un chef d’entreprise à la tête de la Fédération nationale de l'industrie et du commerce en gros des viandes (FNICGV).

On se souvient cependant que, dans d’autres sites, il est parfois difficile d’obtenir qu’un CIO rejoigne une maison de l’emploi ; ainsi, à Aubusson (Creuse) la Maison de l'emploi et de la formation ou MEFAA a ouverte en janvier 2011, sans le CIO, pourtant membre du GIP (groupement d'intérêt public) et locataire théorique d’une partie des locaux.

Jean-Robert Pitte a indiqué avoir lancé une proposition pour la création d’un label national « Information et orientation pour tous ». Il s’agirait regrouper dans un lieu unique les acteurs de l’orientation et de la formation.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/86/Jean-Robert_Pitte_Mutualite_2007_12_07.jpgJean-Robert Pitte, délégué à l’orientation

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 00:09

La Brise (relais de l'information sociale et de l'emploi) est une structure originale sur l’île-canton de Belle-Île (Morbihan). Avec deux salariés, elle assure des services locaux et à distance, avec un visio-guichet relié notamment à Pôle emploi. Elle fonctionne depuis 1996 et a accueilli en 2009 1 120 personnes. Si le service emploi représente 72 % de l'activité de l'association, selon le quotidien régional Ouest France (18/06/2010), l’association gère aussi une activité formation professionnelle, le point information jeunesse et réalise de l'accompagnement social.

Mais le 17 juin 2010, lors de l’assemblée générale de l’association, la directrice de la Brise Katell Audrain a présenté un budget prévisionnel déficitaire de 26 500 €. La cause principale est l'augmentation du loyer. Mais la baisse des recettes vient aussi d’une diminution de l’appui accordé par la Maison de l'emploi du Pays d'Auray (22 500 € au lieu des 30 000 € prévus).

Pour le président Jean-Yves Bannet, maire de Locmaria : « Ce service-là n'est pas un luxe, a martelé on vit sur une île, c'est une structure indispensable. Pourtant, j'ai le sentiment que ces problèmes-là ne sont pas toujours pris au sérieux. Il y aura toujours besoin de la Brise, c'est un pan de mur de Belle-Ile qui s'effondrerait si elle venait à disparaître ».

Dans sa présentation, la directrice soulignait : « à chaque mission réduite ou passée à la trappe, c'est un public que l'on exclut, alors que la Brise est censée accueillir tout le monde ». Les élus regrettent que la région Bretagne ne contribue pas au financement de la structure.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 00:03

Ouverte en mai 2009, la Maison de l'emploi, de l'entreprise et de la formation du pays de Vitré - Porte de Bretagne (Ille et Vilaine) insiste sur le fait qu’elle n’est « pas seulement la maison des chômeurs » selon son président, le chef d’entreprise Dominique Langlois (Ouest France, 3/06/2010).

Le 5 juin 2010, la structure, voulue par l’ancien ministre et maire de Vitré, Pierre Méhaignerie (Ump), organisait une journée portes ouvertes pour mieux faire connaître la diversité de ses services : recherche d'emploi, formation, orientation, reconversion professionnelle ou création d'entreprises.

Dominique Langlois, Pdg de la société de commerce de viande SVA, considère la maison de l’emploi comme « une entreprise. »

Elle rassemble dans un espace de 2600 m² Pôle emploi, la Mission locale, la Maison de la formation professionnelle, le service insertion, le centre d'information et d'orientation, le Contrat de transition professionnelle et les antennes des chambres consulaires. Un tiers des services hébergés à la MEEF sont mutualisés. La MEEF dispose aussi de cinq Points accueil emploi (Argentré-du-Plessis, Janzé, La Guerche-de-Bretagne, Retiers, Châteaubourg).

La construction de la MEEF a représenté un investissement de 4,3 millions d’euros, financé par l'État (871 000 €); Vitré communauté (3,2 millions €) et la ville de Vitré (240 000 €). Une équipe de 70 personnes travaille à la Maison de l'emploi sous la direction d’Anthony Jeuland, également directeur de Pôle emploi.

La Cyberbase emploi reçoit 600 à 700 personnes par mois.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 08:39

La Maison de l'emploi et de la formation professionnelle du pays d’Auray (MDEFP, Morbihan) s’est spécialisée dans la mise en place d’outils sur internet, qu’elle partage souvent avec d’autres maisons de l’emploi bretonnes : un site de rapprochement entre entreprises et cadres (Profilio), un autre destiné aux saisonniers (Espace saisonnier). Elle expérimente également, depuis 2009, Tempartiel.fr, site dédié aux employeurs ayant besoin d'une main-d'œuvre ponctuelle et aux salariés à temps partiel désireux de compléter leur temps d'activité.

Le site a été lancé par Pôle emploi et la Maison de l'emploi d’Auray, en collaboration avec celle de Vitré (Ille et Vilaine) et sa réalisation a été confiée à la société Arrowbase.com, basée également à Auray. Il fait l’objet d’une expérimentation pour une durée annoncée de six mois.

Pour Cécile Poullelaouen, coordinatrice de la Maison de l'emploi, « dans notre secteur, 30 % des demandeurs d'emplois sont à temps partiel. L'une des spécificités est aussi que l'on a beaucoup d'offres dans les services à la personne et dans l'hôtellerie-restauration. Ce sont des secteurs qui génèrent aussi des emplois à temps partiel » (Ouest France, 23/10/2010).

Les demandeurs d'emplois sont invités à s'inscrire sur le site, où il peut postuler pour plusieurs métiers (jusqu’à dix) en précisant ses disponibilités.

Les employeurs, entreprises ou particuliers, indiquent de la même manière leur besoin en personnel. La plateforme permet ensuite de connecter offreurs et demandeurs en transmettant automatiquement, selon Dominique Huiban (Arrowbase.com) un courriel au candidat lorsqu'une offre susceptible de l'intéresser a été déposée.

Selon Stéphane Lavigne, directeur de Pôle emploi pays d'Auray (Le Télégramme, 24/03/2010) « L'intérêt est de proposer une interface plus précise que le site pôle-emploi.fr » car le site « prend en compte les disponibilités des uns et les besoins des offres, sur 24 heures, heure par heure, sur chaque jour de la semaine. Le rapprochement se fait donc au plus près et au plus juste... »

Le site s'adresse également aux étudiants ou retraités.

S’il y a une entrée commune, deux sites locaux existent en fait : Tempartiel Auray et Tempartiel Vitré.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 00:06

En rendant public son rapport d’activités 2009 , la Maison de l'emploi et du développement du Cap-Sizun (MED) à Audierne (Finistère) a mis l’accent sur sa spécificité géographique, celle d'un territoire « au bout du monde. »

La MED a accueilli en moyenne 390 personnes par mois en 2009. Une fréquentation en progression depuis 2001 (210), mais en retrait par rapport aux données publiées pour l’année 2007 (517). Créée en septembre 2000, elle s’adresse à la fois aux demandeurs d’emploi et aux porteurs de projets privés, publics ou associatifs.

La MED fait partie depuis 2007 de la Maison de la formation professionnelle du pays de Cornouaille (MFP), maille d'un réseau initié par le Conseil régional de Bretagne pour le développement de l'information sur les formations. La MFP (ti ar stummañ e bro Kerne), compte de nombreux lieux d’accueil comme les CIO, les points information jeunesse, les missions locales, les agences Pôle emploi et deux autres maisons de l’emploi du même type que celle de Cap Sizun, celles de Châteaulin et de Rosporden.

À Audierne, 75 personnes ont été renseignées dans le cadre de ce dispositif. Des webconférences sont organisées deux fois par semaine, en simultané avec cinq autres lieux d’accueil bretons et le Fongecif Bretagne de Rennes.

Pour les années 2010-2011, la Maison de l'emploi qui s’estime reconnue comme lieu d’accueil et d’accompagnement pour les personnes en recherche d’emploi, veut développer des services aux entreprises et l'information sur la formation vers les différents publics, notamment salariés.

La MED entend également structurer les services à la personne. Ayant noté, après une expérimentation depuis avril 2009, qu'il y a un réel déficit d'informations sur les droits et devoirs des employeurs et des particuliers, elle estime que c’est très préjudiciable en cas de litige. Un partenariat avec l'URSSAF et la FEPEM permet de proposer un service qui répond à un réel besoin.

À destination des entreprises, l’objectif est de de développer un service d’accompagnement complet et lisible à tous les stades de leur vie (création, développement, transmission).

Elle souhaite donc formaliser l'accueil et l'accompagnement des porteurs de projet, mettre en place le suivi de la "jeune entreprise", développer le site internet des entreprises du Cap-Sizun. La MED veut aussi proposer un cycle d'ateliers d'information à destination des entreprises (répondre à un appel d'offre, l'entreprise et Internet, la formation continue du chef d'entreprise et des salariés, devenir maître d'apprentissage, recruter un salarié).

La MED compte deux salariées, mises à disposition par la communauté d’agglomération, Emmanuelle Pothain, animatrice économique, et Stéphanie Ferrand, chargée d'accueil et d'orientation.

Le Finistère qui fut une des terres de naissance de maisons de l’emploi cantonales, compte une seule structure labellisée au titre du plan de cohésion sociale, la maison de l’emploi de Brest.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 00:06

La Maison de l’Emploi, de l’Insertion et de la Formation professionnelle du bassin de Rennes (MEIF) a créé en 2009 avec l'Union des entreprises d’Ille et Vilaine une « cellule Activ'Emploi » (Ouest-France, 22/02/2010).

Selon Marylise Louesdon, responsable de la cellule, de nombreuses petites et moyennes entreprises sont directement touchées par le manque de commande et les difficultés de trésorerie et « certaines d'entre elles ne sont pas en capacité de pouvoir anticiper, ni même souvent d'apporter des solutions pour elle-même et pour leurs salariés. »

S’appuyant sur le comité de suivi emploi du Pays de Brocéliande, Activ'Emploi veut aider les entreprises à anticiper les mutations économiques et technologiques inévitables et leurs impacts sur les besoins en compétence. Elle entend favoriser les passerelles entre les entreprises en fragilité et celles en développement, afin de pouvoir « maintenir les compétences » sur le territoire.

Six réunions d'information ont déjà été organisées dans le bassin d'emploi de la MEIF de Rennes : Pays de Rennes, Pays de Brocéliande et Pays des Vallons de Vilaine. Près de 150 chefs d'entreprises y ont participé. Des rencontres collectives sont également programmées pour les salariés fragilisés.

Parmi les thèmes abordés avec les employeurs figurent les questions juridiques et sociales face à la crise, le recours au chômage partiel, le licenciement économique, la mise en place des plans de formation exceptionnels ou les outils pour répondre aux difficultés passagères de trésorerie et les dispositifs pour gérer au mieux la crise.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 00:01

Pierre Méhaignerie, député maire UMP de Vitré (Ille et Vilaine), répond, via le quotidien régional Ouest France (16/01/2010) aux attaques – venant souvent de sa propre formation politique – contre le fait que les maisons de l’emploi s’appliquent à recevoir et accompagner des demandeurs d’emploi : « J'entends souvent dire que notre maison de l'emploi serait trop grande vu le faible nombre de chômeurs à Vitré. C'est une erreur : notre maison de l'emploi va au-delà des attentes et des services aux 1 800 demandeurs d'emplois ou bénéficiaires de l'assurance-chômage. Chaque année, en Pays de Vitré, plus de 4 000 salariés changent d'emploi, 900 jeunes arrivent sur le marché de l'emploi, 4 000 collégiens et lycéens bénéficient d'une aide à l'orientation. En regroupant onze structures autour d'une direction unique, notre maison de l'emploi est un modèle national. »

L’élu breton aura l’occasion de le dire le 22 janvier 2010 à Laurent Wauquiez, secrétaire d'État à l'emploi, puisqu’il vient inaugurer un nouveau centre de télégestion, provisoirement hébergé au deuxième étage de la maison de l’emploi.

La Maison de l’emploi, de l’entreprise et de la formation professionnelle du Pays de Vitré (MEEF) est, selon le maire, un des outils qui permet au bassin d'emploi de garder le plus faible taux de chômage en Bretagne. Pour Pierre Méhaignerie revenir à moins de 3 % de taux de chômage « c'est possible » ; le taux actuel est de 5,7 %.

Selon son programme présenté en septembre 2009, la MEEF entend signer 150 contrats aidés d'ici la fin 2010 grâce à une communication auprès des entreprises, collectivités et associations. Elle s’associe au site internet dédié aux postes à temps partiel, lancé par la maison de l’emploi du pays d'Auray (Morbihan) en partenariat avec Pôle emploi, Temps partiel, ayant constaté que 30% des demandeurs d'emploi occupent déjà un poste à temps partiel. Enfin, la MEEF se définit comme axe de travail l'évaluation du besoin de formation des entreprises locales.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 00:09

Dans une Bretagne centrale marquée par son histoire militaire, la Maison de l’emploi du pays de Ploërmel Cœur de Bretagne respecte la tradition.

Toujours présidée par son fondateur, l’ancien maire de Ploërmel, Paul Anselin (Ump) la maison de l’emploi fait partie des toutes premières structures labellisées au titre du plan de cohésion sociale dès juin 2005. Elle vient de se donner pour directeur le 5 janvier 2010, Hervé Guillon-Verne, ancien lieutenant-colonel formé à l’école de Saint-Cyr Coëtquidan, à 25 kilomètres de là.

Selon le quotidien régional Ouest France (17/01/2010), l’ancienne directrice Anne-Marie Miller va prendre un poste dans un organisme privé. Paul Anselin a salué son travail mené « avec doigté et intelligence ».

Âgé de 53 ans, le nouveau directeur a reçu mission de « développer la stratégie territoriale partagée, participer à l'anticipation des mutations économiques, contribuer au développement de l'emploi local, réduire les obstacles culturels. »

56_Ploermel.png

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 00:09

Lors d’une question orale à l’Assemblée nationale, le 30 juin 2009, Jean-René Marsac, député (Ps) d’Ille et Vilaine, interrogeait le gouvernement sur l’organisation des « services de l’emploi dans le pays de Redon. »

Le territoire de la Maison de l'emploi, du développement, de la formation et de l'insertion de Redon (Medefi) présente la particularité de couvrir trois départements dans deux régions (Ille et Vilaine et Morbihan en Bretagne, Loire Atlantique en Pays de la Loire). Le député socialiste soulignait que, malgré sa position géographique, « le pays de Redon est une réalité économique et sociale reconnue depuis plusieurs décennies par les services de l’État et par les collectivités territoriales. »

Il remarque que les politiques publiques ont évolué dans le sens d’une meilleure prise en compte de la situation interdépartementale et interrégionale de ce territoire : gestion et production d’eau, coordination depuis 1990 des services départementaux au sein d’une cellule administrative présidée par le sous-préfet de Redon, délivrance de permis de conduire et de cartes grises, services de la protection judiciaire de la jeunesse, etc.

En revanche, selon l’élu breton, « depuis longtemps, les collectivités locales, les usagers et les organismes intervenant sur les questions de l’emploi appellent l’attention du service public de l’emploi sur le manque d’harmonisation de ses zonages avec la réalité de ce territoire ». Pour lui, « la création de la maison de l’emploi, la reconnaissance dans les statuts de l’ensemble du territoire et la création de Pôle emploi laissaient penser que le problème serait résolu. »

Dans sa question, le parlementaire s’étonne donc : « il est donc très étonnant de voir Pôle emploi, composante essentielle de la maison de l’emploi, organiser ses services dans le territoire sans tenir compte de la maison de l’emploi, et sans même tenir compte de l’avis des collectivités locales ». Jean-René Marsac estime que cela « pose à nouveau la question de la nature des coopérations que le service public de l’emploi souhaite mettre en œuvre avec les autres acteurs au sein des maisons de l’emploi » ; pour lui, « s’il n’y a pas partage des orientations essentielles en matière d’organisation des services, on ne peut pas parler de coopération. »

Pour le député breton, il est indispensable « que les zones de Pôle emploi ne coupent pas en deux le territoire d’une communauté de communes engagée au sein de la maison de l’emploi ; or c’est ce qui se passe pour la communauté de communes du pays de Redon dans sa partie située en Loire-Atlantique ». Selon le parlementaire, « Pôle emploi et maison de l’emploi doivent être pour tous l’occasion d’une simplification, et non d’une complication par la création de zones supplémentaires. »

C’est Hervé Novelli, secrétaire d’État chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme et des services, qui s’est chargé de la réponse. Il explique que le déploiement du réseau de Pôle emploi se fait en deux temps : « d’abord un premier palier de déploiement d’un réseau unifié à partir des sites existants ; ensuite, la préparation d’une restructuration plus lourde, optimale et concertée. »

Pour le ministre, « les premières actions procèdent d’une adaptation des situations existantes » mais « le schéma cible d’organisation territoriale de Pôle emploi doit s’inscrire plus largement dans une organisation territoriale du service public de l’emploi sur lequel le conseil régional de l’emploi doit être consulté. »

Le secrétaire d’État remarque que le schéma adopté par Pôle emploi s’appuie sur les projets d’organisation élaborés par chacune de ses directions régionales concernées, qui ont fait une proposition sur les zones de compétences des sites de Redon et de Blain (Loire Atlantique). Elle a été validée par l’ensemble des élus à la suite d’une réunion qui s’est tenue le 25 juin 2009, associant élus et représentants des missions locales, de la maison de l’emploi et de Pôle emploi. Hervé Novelli considère qu’il s’agit là de la « première démonstration encourageante d’une collaboration efficace entre les élus et les différents acteurs du service public de l’emploi ». Jean-René Marsac soulignait « que si les élus ont accepté le schéma issu de la concertation du 25 juin dernier, c’était faute de mieux… »

 

Jean-René Marsac, député d’Ille et Vilaine

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Bretagne
commenter cet article

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents