Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 00:06

Pour le conseiller municipal de Blois (Loir et Cher), Louis Buteau, vice-président de l’agglomération et président de la Maison de l'emploi du Blaisois, sa structure a comme parti pris « de ne pas être en lien direct avec les demandeurs d'emploi » (La Nouvelle République, 7/05/2011).

Dirigée par Sylvia Sanchez, la MDE privilégie la veille économique et l'observation ainsi que des actions partenariales afin de permettre l'accès ou le retour à l'emploi. Elle assure avoir « volontairement peu traité » la création et le développement des entreprises, considérant que le domaine « demeurait la prérogative des chambres consulaires. »

Si les actions menées sont qualifiées de transversales, elles ont cependant un aspect concret comme la mise sur pied d’un service logement à destination des jeunes et la promotion de la clause d'insertion dans les marchés publics. Elle a concerné, en 2010, 59 entreprises contre 39 un an avant.

Pour Louis Buteau, élu socialiste, avec un de 446.582 euros en 2011, la MDE a « un petit budget par rapport à d'autres Maisons de l'emploi ». Il remarque tout de même que la contribution de la communauté d’agglomération a augmenté d’un tiers, passant de 75 000 à 102 000 euros. Le président, qui indique que cinqpersonnes travaillent à la maison de l'emploi estime que c’est «très raisonnable. »

 Buteau_L.jpg Louis Buteau, vice-président d’Agglopolys (Blois)

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 00:03

Pour Christian Pimbert, maire de Chezelles et président de la Maison de l'emploi du Chinonais (Indre et Loire), il a fallu « d'âpres négociations » avec l'État pour le renouvellement de la convention qui permet à la maison de l’emploi de fonctionner (La Nouvelle République, 7/05/2011).

L’assemblée générale de la maison de l’emploi à Panzoult, jeudi 5 mai 2011, a été l’occasion d’un passage de témoin entre le Gilles Mortier, directeur de la structure depuis sa fondation, et Gérald Dupuis qui lui succède.

La maison de l’emploi est constituée d'une structure coordinatrice et de six antennes locales comme, à Richelieu, l'association intermédiaire Agir pour l'emploi ou la Maison de l'Emploi et des Entreprises du Véron à Avoine. Ces antennes accueillent le public (3.239 personnes en 2010) et les entreprises (300 la même année). Pour continuer à s’appuyer sur ce réseau, la structure entend obtenir le « label MDE rurale », un dispositif qui permettra, par exception, à une dizaine d’organismes de poursuivre leur activité d’accompagnement du public.

À Chinon, on a mis en avant la création d'un pôle d'excellence rurale développant une offre de logements pour apprentis, un accueil de la petite enfance et des transports.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 00:04

La Maison de l'emploi du bassin d'Orléans a tenu son assemblée générale le 5 avril 2011 à son siège.

Comme l’année passée, Isabelle Baranger, conseillère déléguée auprès du maire d’Orléans et vice-présidente de l’agglomération (Ump) a tenu à soutenir ses thèses sur le rôle des différents acteurs de l’emploi : à Pôle emploi, un rôle technique d’opérateur, à sa maison de l’emploi, une fonction d’accueil, d’information, d’orientation, d’ingénierie et d’animation.

En 2010, elle s’inquiétait du monopole de l’accompagnement accordé à Pôle emploi, estimant qu’il induisait un « risque d’exclusion du public que [la maison de l’emploi reçoit] en priorité ».

Cette année, Isabelle Baranger tient « à souligner l’aide non négligeable que [la] Maison de l’emploi apporte à Pôle Emploi dans un contexte récent de progression importante du chômage et de crise économique ». Pour elle, cela « met en évidence la complémentarité entre l’opérateur national de placement et les outils territoriaux de l’emploi, contribuant à maintenir l’équilibre fragile de la cohésion sociale. »

Début 2011, le service insertion de l’agglomération orléanaise et le plan local d’insertion par l’activité économique (Plie) se sont installés à la maison de l’emploi, créée en 2007.

Cette dernière, outre sa fonction d’observation, assure l’ingénierie des clauses d’insertion dans les marchés publics et privés de son territoire (123 personnes concernées et 124 900 heures de travail en 2010, soit huit fois plus que l’an passé).

 


45-Orleans.jpg

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 00:04

La Maison de l’emploi de l’est du Loiret (MEEL) avait été envisagée il y a fort longtemps, puisque le projet était déjà sur la table en décembre 2004. La création est impulsée par la communauté des communes giennoises (Gien) et l'Agglomération Montargoise et rives du Loing (AME).

Elle sera labellisée au titre du plan de cohésion sociale en mars 2007. Mais sa mise en marche se heurte au gel décidé par le gouvernement à l’occasion de la création Pôle emploi. Ce n’est que finalement en juillet 2009 que l’association sera conventionnée.

Il aura fallu pour cela que, le 5 novembre 2008, Jean-Pierre Door, député-maire de Montargis (Ump, Loiret) intervienne à l’Assemblée nationale. Il se demandait pourquoi, depuis au moins dix mois « on a bloqué le développement de ce formidable outil » alors que « l’union entre l’Anpe et les Assédic ne suffit pas ; les élus doivent trouver leur place dans le processus de reclassement professionnel ».

Couvrant 14 cantons avec 180 000 habitants, la MEEL a recruté, en 2010, une directrice, Marie Bénédicte Morel puis renouvelé sa convention pluriannuelle avec l’État pour la période 2011-2014. Elle compte deux antennes dans les plus grosses communes, Gien et Montargis.

Elle s’est fixé comme objectif d’améliorer le service rendu aux demandeurs d'emploi, aux salariés, aux entreprises, grâce à un observatoire. Elle met l’accent sur l'anticipation, avec une attention aux « secteurs pénuriques ». Une démarche de gestion territoriale des emplois et des compétences (GTEC) a été lancée en octobre 2010 sur la communauté de communes de Gien, en collaboration avec l’Afpa.

La maison de l’emploi s’efforce également d’améliorer la présence des organismes de formation peu présents dans l'Est du Loiret, en lien avec l’Éducation nationale.

La MEEL joue un rôle dans la mise en œuvre des clauses d'insertion dans les marchés publics ou privés, en tant que facilitateur entre les divers partenaires (donneurs d'ordre, Pôle emploi, mission locale, conseil général, entreprises).

Enfin, elle cherche à réduire les freins à l'emploi. Un pacte territorial emploi formation avec le conseil général du Loiret est en préparation sur le bassin de Gien, à l’image de celui conclu à titre expérimental en 2009 avec le territoire du Montargois.

Le pacte de Montargis prévoyait neuf chantiers sur l’articulation de l’offre de formation, d’insertion et d’accès à l’emploi ou la validation des acquis de l’expérience, avec la participation d’une soixantaine d’organismes et entreprises. Il vise à renforcer la formation des populations les plus fragiles et répondre aux besoins des entreprises qui recrutent. L’assemblée départementale a décidé en 2010 de généraliser le dispositif.


Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 00:06

L'assemblée générale de la Maison de l'emploi du bassin d'Orléans a eu lieu le 23 juin 2010 au siège de l’agglomération Orléans Val de Loire.

Isabelle Baranger, conseillère déléguée auprès du maire d’Orléans et vice-présidente de l’agglomération a voulu que l’assemblée soit l'occasion d'aborder la question de l'accueil du public en s'appuyant sur la démarche d'autoévaluation menée en 2009.

Selon la présidente de la maison de l’emploi, la « responsabilité est d’être réaliste et réactif [afin de] favoriser les meilleures articulations, la coordination et la complémentarité de tous les partenaires. »

Elle a identifié « de gros chantiers en 2010 » : la poursuite du rapprochement avec le PLIE, une convention avec Pôle emploi, et la déclinaison sur son territoire du nouveau cahier des charges national des maisons de l’emploi.

La MDE assume qu’elle « n'a pas vocation à faire du placement, fonction remplie par Pôle emploi », mais indique proposer « un premier accueil » dont Isabelle Baranger assure qu’il s’agit d’un réel service au public, auto-évalué en 2009 et mis en débat lors de l’assemblée générale en 2010.

L’élue Ump s’inquiète que, « dans un contexte de montée du chômage et de développement des services à distance », notamment par Pôle emploi, il y ait un « risque d’exclusion du public que [la maison de l’emploi reçoit] en priorité ». À son avis, « la pression exercée sur les structures d’accompagnement et d’insertion a tendance à privilégier les publics les plus proches de l’emploi au détriment des demandeurs d’emploi les plus en difficultés ». Elle s’inquiète en conséquence « de la capacité du territoire à répondre à ce besoin. »

La maison de l’emploi a vu sa fréquentation croître, avec 9745 usagers suivis en 2009 contre 7886 en 2008 (+24%). L’année précédente avait vu une augmentation de 48% du public accueilli (5305 en 2007).

Une des activités importantes de la maison de l’emploi est le suivi des clauses d’insertion dans le cadre des marchés publics. 157 de ce type sont suivies par la MDE, avec 12 maîtres d’ouvrage impliqués. Elles ont représenté 14 665 h au cours de l’année 2009.

  Isabelle Baranger, élue d’Orléans

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 00:09

Parmi les nombreux sites consacrés au thème de l’emploi, que je me garde bien de commenter, je vais cependant signaler l’initiative de Vincent Marcé qui vient de lancer Loiret emploi qu’il présente comme « un réseau d'entraide professionnelle » consacré à la  recherche d’emploi, d’évolution professionnelle ou pour se constituer « un réseau solide et vivant. »

Le site vise la mise en commun des expériences des membres et des échanges entre eux afin de trouver informations, recommandations ou contacts.

Un site national complémentaire Mon réseau emploi, peu convaincant pour l’instant, ajoute un programme d'accompagnement à la compréhension et la construction d'une démarche réseau personnelle.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 00:10

La Maison de l'emploi Maison de l’Emploi et des Entreprises du Véron Maison de l’Emploi et des Entreprises du Véron du Chinonais (Chinon, Indre et Loire) organise depuis le mois d’avril 2009 une formation à la gestion des ressources humaines dans les petites entreprises.

Elle s’est associée pour mettre en place ce programme à deux de ses membres partenaires : Agir pour l’Emploi dans le Richelais (Richelieu) et la Maison de l’Emploi et des Entreprises du Véron (Avoine).

Deux formations sont organisées, chacune sur 4 demi-journées de 15 h à 20h, à Richelieu (avril et mai) et Avoine (mai et juin). Elles s’adressent aux responsables de petites entreprises artisanales, commerciales ou agricoles qui sont amenés à manager une équipe de salariés.

Le contenu de la formation démarre sur le management d’une équipe de salariés (motivation, organisation du travail, intégration d’un nouveau salarié). Il se poursuit avec le recrutement (analyse des besoins, élaboration de profil, critères et décision d’embauche) puis la gestion des conflits (repérage des situations conflictuelles, obligations à respecter, démarche à suivre pour résoudre un conflit). Enfin, la dernière session est consacrée à l’évaluation (entretien annuel, évolution des besoins, formation des salariés).

La maison de l'emploi a fait appel à des formateurs professionnels, Anne-Marie Fray, responsable de formation Ressources Humaines et Dominique Rousseau, formateur, consultant à l’Ecole supérieure de commerce et de management (ESCEM) de Tours - Poitiers.

Les frais de formation sont pris en charge par la Maison de l’Emploi du Chinonais dans le cadre du contrat de projet entre l’État et le conseil régional du Centre Val de Loire.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 00:02

Patrice Martin-Lalande, député (Ump) du Loir et Cher, dans une question écrite du 13 janvier 2009 (qui n’a pas reçu de réponse), attire l'attention du ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité (Brice Hortefeux aujourd’hui, Xavier Bertrand alors) sur la « trentaine de Maisons de l'emploi labellisées, dont celle de Romorantin-Lanthenay, [qui] n'ont malheureusement toujours pas obtenu la signature de leur convention de financement. Cette attente ne peut se prolonger puisqu'elle bloque toute mise en œuvre des projets de Maison de l'emploi dont le financement par les autres partenaires (Union européenne, conseil régional, conseil général, pays, communauté de communes, communes...) est dès lors mobilisé en vain. »

Celui qui est aussi conseiller général du Loir et Cher « demande selon quel calendrier et quelles modalités ces « Maisons de l'emploi » vont obtenir la signature de leur convention de financement qui donne toute sa portée à la décision de labellisation déjà prise par l'État. »

La Maison de l'emploi de l'arrondissement de Romorantin-Lanthenay a été déclarée, sous forme associative, en juillet 2007. après sa labellisation, au titre du plan de cohésion sociale en décembre 2006.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 00:01

En partenariat avec le conseil régional Centre Val de Loire, la couveuse Mature entreprise et la Boutique de gestion ISMER proposent une Formation et accompagnement de l'entrepreneur (FAE). La première session s’est déroulée entre le 14 avril et le 25 juin 2009.

La FAE prévoit 11 semaines de formation pour valider un projet de création d'entreprise, passer en revue tous les aspects de la gestion d'entreprise et préparer le prévisionnel. Elle permet d’obtenir un diplôme professionnel de niveau III (premier cycles de l’enseignement supérieur), le certificat entrepreneur petite entreprise délivré par le Centre national de l'entrepreneuriat (CNE) du Cnam.

La formation emprunte l’ensemble des modules du cursus préparé par le CNE-Cnam à savoir un module de gestion de projet (Les bonnes pratiques pour entreprendre, 208h) et 5 modules de connaissances essentielles (Les bonnes questions pour entreprendre, 100h : Comment vendre, Comment mieux mettre en valeur et communiquer sur les atouts de mon projet, de mon produit, de mon entreprise, Comment construire des outils de pilotage efficaces pour gérer mon entreprise, Quel est le meilleur statut pour moi et mon entreprise, Comment évaluer un coût pour prendre la bonne décision).

La formation à l'ISMER comprend également des modules de positionnement et de validation, de « développement durable », de bureautique, et d'actions sur le terrain pour rencontrer ses partenaires à l'extérieur.

L’obtention du certificat est déterminée par les résultats obtenus à chacun des modules et par la présentation d'un plan d'affaires devant un jury du CNE-Cnam.

Le titre ainsi obtenu, qui est inscrit au registre national des certifications professionnelles (Rncp), permet de poursuivre un parcours de formation en capitalisant 30 ECTS (système européen de transfert de crédits).

Un accord national entre l’Union des couveuses et le CNE-Cnam a prévu la mise en œuvre sur de formations du même type sur plusieurs sites. Les autres couveuses qui expérimentent la délivrance du certificat entrepreneur petite entreprise sont Inter-Made, une couveuse dédiée aux projets d’économie sociale et solidaire à Marseille et Créa-Couveuse (Avignon).

La couveuse d’activités Mature entreprise a été créée par la Boutique de gestion ISMER. Elle est implantée à Vendôme et Blois (Loir et Cher). Elle est adhérente à l’Union des couveuses.

ISMER anime le portail Créer en Vendômois, réalisé dans le cadre du projet Prospective Emplois en Vendômois et porté par le pays. Le Cnam en région centre y participe.

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 16:58

Le quotidien La Nouvelle République du Centre (30/04/2009) interroge des représentants (non identifiés) des organisations syndicales de Touraine (Indre et Loire).

Ces derniers « constatent par contre qu’on fait désormais appel à eux au sein d’instances nouvelles comme les maisons de l'emploi de Loches ou de Chinon où ils n’étaient pas jusqu’alors représentés ». Ils en tirent la conclusion, selon le journal, que « c’est le signe que les choses vont mal et qu’en dépit des efforts faits pour ‘ringardiser’ nos luttes, il faut continuer à agir pour la préservation des acquis sociaux, afin de limiter l’impact de la crise économique. »

Situées toutes deux en Indre et Loire, la Maison de l'Emploi et des Entreprises de la Touraine du Sud (MEETS) a son siège à Beaulieu lès Loches. La Maison de l'emploi du Chinonais a le sien à Chinon.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Centre Val de Loire
commenter cet article

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents