Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 00:00

On a déjà dit ici tout le bien qu’on pensait de l’initiative de la Maison de l’emploi du pays d’Épinal, Coeur des Vosges qui a lancé avec le Pays homonyme Les dîners insolites du patrimoine. Les premiers diners déjà réalisés depuis mai ont, selon les organisateurs, rencontré un « immense succès ». Une prolongation de l’opération adonc été décidée tous les week-ends jusqu’au 9 juillet 2010.

Les Dîners insolites du patrimoine permettent de présenter le savoir-faire des jeunes diplômés des lycées hôteliers de Contrexéville et de Gérardmer ou de l’AFPA d’Épinal avec des prestations haut de gamme. Ils font également découvrir Le Jacquard français, la cristallerie de Portieux, les faïences de Pillivuyt ou les couverts de Darney. L’école de fleuristerie de Roville-aux-Chênes décore certains des lieux des manifestations.

Les repas traditionnels ressuscitent l'ambiance de la bourgeoisie industrielle, et permettent de mettre en valeur un patrimoine parfois difficile d’accès. Trois nouvelles manifestations ont été ajoutées : vendredi 11 juin vendredi 2 juillet aux Thermes Napoléon III de Plombières-les-Bains, samedi 26 juin à la Rotonde de Thaon-les-Vosges.

Au programme de chaque soirée, un apéritif, une visite guidée originale et un dîner gastronomique le tout pour 40 € par personne.

  • Réservations auprès de l’Office de tourisme d’Epinal : Par courrier : 6 place Saint-Goëry - BP 304 - 88008 EPINAL CEDEX Par mail : tourisme.epinal@wanadoo.fr Par téléphone : 03 29 82 53 32

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 00:01

Constituée juridiquement en juin 2006, la Maison de l'emploi de la Déodatie à Saint-Dié (Vosges) est une association loi 1901, labellisée dans le cadre du plan de cohésion sociale en avril 2006 et conventionnée en novembre 2007. La gestion des contrats de transition professionnelle (CTP) constitue une grande part de son activité, la MDE ayant expérimenté ce dispositif de revitalisation des bassins de l’emploi touchés par des fermetures d’entreprises avec la filiale de l’Association pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), Transitio.

La maison de l’emploi se présente comme « le lieu où se décline la politique territorialisée de l'emploi ». Elle dispose de 7 points-relais qui assurent l’accompagnement des demandeurs d'emploi de longue durée (il n’y a pas de plan local d’insertion par l’activité économique).

La MDE a mis en place un observatoire avec deux autres structures départementales, la Maison de l'emploi de l'Ouest Vosgien (Vittel) et la Maison de l'Emploi du Pays d'Épinal, Cœur des Vosges. Un formulaire, sur le site de la MDE permet de faire une « demande d’analyse à l’Observatoire des mutations socio-économiques vosgien. »

L’activité de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), une des priorités de la MDE, vise en particulier les petits employeurs (TPE ou collectivités) qui ont besoin d'un service ressources humaines (RH) qu’ils n’ont pas les moyens de développer en interne. Un site internet spécifique a été mise en place pour les participants à l’action GPEC.

Un chargé de mission GPEC - relations entreprises a été recruté. José Marly est chargé notamment préparer des diagnostics RH, de promouvoir le travail à temps partagé, notamment pour le poste de responsable RH avec le groupement d'employeurs Géode et de proposer des actions de formation lorsque des compétences attendues par les entreprises sont identifiées.

L’équipe de sept personnes de la maison de l’emploi est dirigée par Arnaud Friedmann. La chargée de mission insertion par l'activité économique, Christine Lheureux, vient d’être élue, en mars 2010, conseillère régionale de Lorraine (Europe écologie).

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 00:03

La Maison de l’emploi du pays d’Épinal, Coeur des Vosges a lancé, avec le Pays, une opération étonnante : Les dîners insolites du patrimoine. Il s’agit de faire découvrir les compétences et savoir-faire des Vosges (Lorraine) au cours de repas théâtralisés dans des lieux prestigieux.

Les repas sont préparés par les lycées hôteliers de Contrexéville et de Gérardmer ou l’Afpa d’Épinal. Les arts de la table régionaux sont également mis à contribution : nappes du Jacquard français, cristallerie de Portieux, faïences de Pillivuyt et couverts de Darney.

Du 30 avril au 19 juin 2010, les week-ends, huit musées ou monuments historiques organisent ces dégustations.

La mairie de Xertigny estime être l’une des plus belles de France. Installée au Château des Brasseurs, elle organise vendredi 30 avril 2010 à 19h un dîner aux chandelles dans l’orangerie du Château, recréant l’univers bourgeois de la Brasserie « La Lorraine ».

À Thaon les Vosges, vendredi 7 mai 2010, c’est un patrimoine industriel qui est transformé en scène artistique. La Rotonde, plus grande salle de spectacle des Vosges, est installée dans une ancienne Blanchisserie Teinturerie du 19e siècle.

Les thermes de Plombières les Bains, construits sous Napoléon III, seront ouverts, pour la seule fois de l’année, vendredi 21 mai 2010.

La ville forte Renaissance de Chatillon-sur-Saône propose un repas découverte aux sons des musiques anciennes (flûtes et violes) le samedi 22 mai 2010.

La préfecture des Vosges proposera les secrets du montage de l’exposition « Sur les routes » à la Cité de l’Image à Épinal, vendredi 28 mai 2010 avec la conservatrice du musée. Dans l’atelier artisanal, vous pourrez réaliser vous-même une image au pochoir.

La forteresse de Châtel-sur-Moselle, un des plus grands châteaux forts d’Europe, organise vendredi 4 juin 2010, dans une ambiance Moyen-âge, visite et dîner à la lueur d’une torche.

C’est en bateau sur le canal des Vosges qu’est proposée une promenade au fil du 19e siècle, d’industries en littératures et de broderies en monuments. Elle aura lieu à Fontenoy le Château, samedi 12 juin 2010.

Enfin, la série se conclut le samedi 19 juin 2010 à Rambervillers avec l’exposition « Art nouveau et années 30 », sur la céramique et l’École de Nancy (Louis Majorelle, Jacques Gruber, Eugène Vallin) et au sein de l’atelier de fabrication de grès flammés. Le dîner « art nouveau » est proposé à la Maison du peuple.

Les soirées sont fixées au prix par personne de 40 euros comprenant le dîner de gastronomique (4 ou 5 plats), l’apéritif, les boissons et la visite guidée. La réservation est nécessaire.

Renseignements et réservations :

Office de Tourisme d’Épinal : 03 29 82 53 32

Télécharger le Livret programme et Coupon réservation

diners lorraine

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 00:05

La Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation permanente (DRTEFP) de Lorraine a publié, en date du 11 mai 2009, la liste Opérateurs d'accompagnement à la création d'entreprise conventionnés Nacre, datée de mars 2009.

Elle comprend une information intéressante, qu’on ne retrouve pas sur les autres listes diffusées à ce jour par les autres DRTEFP, à savoir le nombre de places pour lesquelles ces organismes ont été conventionnés.

Ainsi, en Lorraine, 350 accompagnements sont prévus dans la phase 1 de Nacre (avant la création), 345 dans la phase 2 (financement) et 276 dans la phase 3 (après création). À ces 971 prestations du cursus normal s’ajoutent 448 expertises spécialisées, dont 241 dans le cadre de la phase 1 et 207 dans celui de la phase 3. Au total, 1419 prestations sont donc planifiées dans la région pour 2009. Elles devraient concerner environ 400 personnes.

Les 36 opérateurs ont été labellisés pour une, deux ou trois phases.

L’Adie, l’UR Scop et Réseau entreprendre sont retenus pour les trois phases, bien que ce dernier ne soit pas conventionné en phase 1.

Les 11 plateformes France initiative ne sont conventionnées que pour la phase 2. Lorraine active (France active) est conventionnée pour les phases 2 et 3.

Tous les autres organismes (il y en a 16) sont conventionnés pour les phases 1 et 3.

L’attribution prévisionnelle d’un volume de prestations pour le public montre une assez forte dispersion en matière d’accompagnement mais une concentration en ce qui concerne le financement.

Ce sont les 11 plateformes France initiative qui s’adjugent l’essentiel des interventions en matière de financement, avec 73%. L’Adie vient ensuite avec 16%, suivie de Lorraine active (7%). L’UR Scop et Réseau entreprendre Lorraine se partagent le solde.

Les accompagnements avant ou après la création, de même que l’expertise spécialisées, se répartissent de façon plus large.

L’ancienne Boutique de gestion Alexis Lorraine vient en tête, avec 17% des lots attribués (phase 1 et 3, accompagnement normal et expertise spécialisée cumulés). Elle est suivie des 4 organismes consulaires (3 Chambres de métiers et de l'artisanat, 1 chambre de commerce et d’industrie) si on les additionne, avec 15% des accompagnements.

Trois autres organismes ont au moins 85 actions prévues, soit 8% de l’ensemble : l’Adie, la pépinière Homegal, et GO Conseil, structure de conseil en ressources humaines.

Les 7 cabinets d’experts-comptables (CEEI Synergie, Espace Entreprise Sarreguemines, Franiatte, EGD, Cer France Vosges, AGS, Exco Gec) totalisent 22% des interventions.

Les 10 dernières structures se partagent les 21% restants : ADSN, Carep, Adheo 109, Promotech, Alaca, AJC 55, Ufilor, l’UR Scop, Lorraine active et Réseau entreprendre.

On remarquera que certains organismes ont un volume très faible d’actions à mener. Ainsi, Réseau entreprendre ne devrait traiter que trois entrepreneurs, pour 6 actions prévues en phases 2 et 3. Ce qui paraît peu, pour amortir le coût de maîtrise des processus, sans parler même de la préparation des dossiers et de leur gestion.

Seule l’Adie peut envisager de suivre plus d’une cinquantaine de personnes. Avec Alexis Lorraine, c’est aussi la seule organisation ayant planifié plus de 100 interventions.

La DRTEFP a par ailleurs annoncé (11/05/2009), le lancement d’une nouvelle campagne de labellisation à destination des « acteurs de l’aide à la création/reprise d’entreprise, qui n’avaient pas déposé de dossier ou s’étaient vu refuser leur demande de labellisation lors de la première campagne de labellisation, et qui souhaiteraient être labellisés. »

Voir :

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 00:09

La maison de l’emploi de Nancy (Meurthe et Moselle)  a mis au point avec l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) un dispositif baptisé « microcrédit mobil' » qui se propose de mettre les utilisateurs « en route vers l'emploi ! »

L’offre, lancée en mars 2008, s’adresse aux personnes résidant dans l’agglomération de Nancy et qui n’ont pas accès au crédit bancaire, ce qui « freine leur mobilité ».

Elle est destinée à financer l’achat d'un véhicule d'occasion, la réparation d’un véhicule, le financement d'un permis, etc. Si la demande s’inscrit dans un « projet en terme de mobilité facilitant l'accès à l'emploi », le demandeur recevra « une réponse sous 2 jours ».

Avec le service « microcrédit mobil' », l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), jusqu’ici spécialisée dans l’aide à la création d’entreprises, étend son activité aux microcrédits sociaux. Une modification des statuts de l’Adie a d’ailleurs été adoptée au cours de l’assemblée générale de l’Adie le 20 mars 2008 pour permettre cette évolution.

Le dispositif a également été resté dans trois départements du Sud Ouest, dont la Dordogne, et en Bretagne.

Voir mon article sur le microcrédit personnel du 25/04/2008 : Microcrédit social ou de masse ?

Voir également le site de la Caisse des dépôts et consignations France microcrédit.

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 00:00

La maison de l'emploi du Grand Nancy diffuse des offres d’emploi qu’elle collecte en propre, outre celles gérées par ses partenaires comme l’Anpe. Le 10 septembre, 108 offres étaient en ligne.

Parmi elles, la majorité, soit 59 correspondent à des propositions pour des jeunes cherchant des emplois en alternance : 43 contrats d’apprentissage et 16 contrats de professionnalisation.

Il y avait également 9 contrats à durée déterminée, 1 contrat d’accompagnement dans l’emploi (pour personnes en difficulté, dans le secteur non-marchand), 33 contrats à durée indéterminée.

Enfin, la maison de l'emploi identifiait de manière spécifique 3 contrats nouvelle embauche, qu’elle ne considère manifestement pas tout à fait comme des CDI. Ces derniers avaient manifestement du mal à trouver preneur, le plus récent ayant 3 mois, tandis que le plus ancien (pour un électricien) remontait à 5 mois.

La grande majorité des offres d’emploi, principalement dans le bâtiment et la restauration ou la coiffure, étaient d’ailleurs datées de 4 mois ou plus.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 00:00

Parmi les nouveaux titulaires de la Légion d’honneur désignés à Pâques, remarquons la présence de Dominique Van Keirsbilck directrice générale de la maison de l'emploi du Grand Nancy. La maison de l'emploi de la ville des ducs de Lorraine avait obtenu son label au titre du plan de cohésion sociale dès le 1er juin 2005.

Le 26 octobre 2006, la maison de l'emploi du Grand Nancy recevait le ministre de la cohésion sociale, Jean-Louis Borloo ; à cette occasion, le quotidien Le Figaro parlait d’un « modèle pour les maisons de l'emploi ».

Selon le Journal officiel, elle a obtenu cette distinction pour « 32 ans d'activités professionnelles. »

Félicitations.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 00:00

Comme à Toulouse, où la maison commune emploi formation héberge l’ école de la deuxième chance (E2C), c’est la maison de l’emploi du grand Nancy qui accueille en février 2007 l’installation de cette école. L’ancien ministre de l’emploi des jeunes, Laurent Hénart (Ump), s’en réjouit  et y voit « un moyen pour l’E2 C de bénéficier des synergies des autres services publics de l’emploi ! » 

Les E2C visent à « aider à l’intégration professionnelle et sociale durable des jeunes sortis du système éducatif sans qualification et sans emploi », selon la présidente de la Fondation des écoles de la deuxième chance, l’ancienne première ministre socialiste Édith Cresson. Lancées il y a plus de 10 ans, les E2C accueillent aujourd’hui près de 150 000 jeunes chaque année. 

L’E2C repose sur 4 principes : prendre le temps de la découverte professionnelle, revenir à une formation via l’alternance, préférer l’accompagnement à l’assistance et offrir un parcours sur mesure.

 Édith Cresson, présidente de la Fondation des écoles de la deuxième chance

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 00:00

Mise en service dans ses nouveaux bâtiments en septembre, la maison de l'emploi du grand Nancy a été inaugurée, le 20 octobre, par le ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement, Jean-Louis Borloo. Elle avait obtenu sa labellisation, au titre du plan de cohésion sociale, en juin 2005

Située rue du Vingtième Corps - dans un quartier excentré, Meurthe Canal, mais desservi par le nouveau tramway – la maison de l'emploi abrite l’ensemble des services d’aide à l’emploi. Au total, pas moins de 103 personnes travaillent pour l’emploi dans l’agglomération. Elle doit aussi favoriser la « mutation professionnelle » des chômeurs, selon le ministre qui constate « une crise du recrutement. On peut avoir du chômage de masse et connaître une crise du recrutement. Ce n’est pas incompatible ».

Selon le quotidien Le Figaro (23/10/2006), 14 000 personnes ont visité la maison de l’emploi, en septembre et octobre 2006 alors que l’agglomération ne compte que 12 500 chômeurs. Près de 17 000 appels téléphoniques ont été recensés.

Pour la directrice, Dominique van Keirsbilck, si « un monde fou » arpente habituellement les lieux, « c’est en partie dû à la prise en charge personnalisée, mais aussi à la nouveauté. Le concept est attractif. »

À terme, la maison de l'emploi devrait avoir 20 points d’accueil dans l’ensemble de l’agglomération. Pour l’instant, elle en compte 15, dont un autre à Nancy, dans le quartier des Hauts du Lièvre.

Le site Internet de la maison de l'emploi est en cours de rénovation. Elle vient également d’adopter un nouveau logo, remplaçant dont disposait la maison de l'emploi historique de Nancy, qui portait le plan local d'insertion par l'activité économique et la mission locale.

 Le nouveau logo de la maison de l'emploi de Nancy

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article
22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 00:00

Le bassin d'emploi de Saint Dié des Vosges (Lorraine) est particulièrement touché au plan économique avec près de 14% de chômage, taux le plus élevé de Lorraine. La difficulté à trouver un emploi s'est traduite à partir de 2002 par une hausse très forte de chômeurs de longue durée et encore plus forte des chômeurs de très longue durée. 

C’est une des raisons pour lesquelles la région de Saint Dié (la Déodatie) a été retenue pour l'expérimentation du contrat de transition professionnelle (CTP). Comme les autres sites, le CTP est adossé à une Maison de l'Emploi, qui a été labellisée le 25 avril 2006. 

La maison de l'emploi a pour périmètre le Pays, c’est à dire le  bassin d'emploi de Saint Dié et le canton de Gérardmer.

Elle s’appuie sur des initiatives locales dont le projet d'école de la 2ème chance porté par la ville de Saint Dié, le projet d'une pépinière d'entreprises dont une convention vient d'être récemment signée entre Saint Dié, le Syndicat Mixte du Pays de la Déodatie et la Chambre de Commerce et d'Industrie des Vosges, ainsi qu'un projet Défense 2ème chance qui pourrait accueillir sur le secteur de Saint Dié un établissement d'insertion de la Défense.

La Maison de l'Emploi de la Déodatie est constituée sous forme d’association de préfiguration dans l'attente de la création d'un groupement d'intérêt public (GIP).

La Chambre de Commerce et d'Industrie des Vosges a mis à disposition des locaux pour accueillir, provisoirement, à titre gracieux et au moins jusqu'à la fin de l'année 2006 le lancement de l'expérimentation du CTP et le siège de la Maison de l'Emploi. L'association est coprésidée par le maire de Saint Dié, Christian Pierret (PS) et le président de la CCI des Vosges, Yves Dubief.

 Christian Pierret, maire de Saint Dié 

 

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Lorraine
commenter cet article

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents