Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 00:02

Dans un tract daté du 21 février 2011, le syndicat Cgt des missions locales s’en prend à ce qu’il appelle le « management gestionnaire » et « la casse des salariés » des deux structures de la vallée de l’Arve, la Mission locale Faucigny Mont-Blanc (MLJ) et la Maison de l’emploi de Bonneville (Haute Savoie).

Depuis juin 2009, les deux structures se sont rapprochées et ont un directeur unique. Selon l’organisation syndicale, c’est pour compenser les baisses de financements de l’État que la co-direction de la MDE et MLJ aurait pris des mesures drastiques : « Côté MDE : deux salariées se sont vu proposées une baisse de salaire et suite au choc de cette annonce, l'une d'elles est en cours de licenciement pour inaptitude à tous postes ! Côté MLJ : 5 salariés en CDD arrivent au terme de leur contrat d'ici fin mars et aucune organisation ou information n'a été anticipée par la direction. Certains salariés ne sont déjà plus en poste, qu'advient-il des jeunes en cours d'accompagnement ? »

La Cgt relève également qu’une autre salariée a déposé sa démission « pour des raisons d’absence de pilotage de la structure la mettant en difficulté dans son travail. »

En avril 2010, des salariés estimant que leurs conditions de travail s’étaient dégradées avaient sollicité une signé intervention de l’ARACT (l’agence régionale pour les conditions de travail, qui portent en Rhône Alpes le nom d’Aravis) pour demander un diagnostic sur leurs conditions de travail. Cette demande n’a pas eu de suite à ce jour.

La maison de l’emploi de Bonneville a été une des pionnières, et un des modèles des maisons de l’emploi en 2005. Elle continue de fonctionner.

Ø      Le site de la maison de l’emploi : www.maison-emploi.com/

Ø      Le site de la Cgt : http://blog.cgtmlpaio.org/

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 00:07

La Maison de l’emploi et de la formation Drôme des collines Royans Vercors, basée à Romans sur Isère (Drôme), considère, dans son rapport d’activités, qu’elle s’adressé à trois publics : les collectivités (élus et techniciens), les particuliers (salariés, demandeurs d’emploi, jeunes en formation…) et les entreprises. Elle remarque que « ce dernier public a pris une importance croissante en 2009 » à la faveur d’actions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et de gestion territorialisée des ressources humaines.

Fondée sous forme associative en 2006, la MEF va connaître quelques évolutions importantes en 2010. L'assemblée générale tenue le 8 juin 2010 à la mairie de Saint Nazaire en Royans a été l’occasion du passage de témoin entre le maire de cette commune, Yves Jouffrey (Ps), président de la MEF depuis sa création en 2006, et Daniel Bignon, maire de Montmiral, qui prend la présidence.

Suite à l’achèvement de l’intercommunalité sur son territoire, l’association modifie ses statuts pour accueillir une nouvelle communauté de communes (Les 4 Collines).

Elle se prépare enfin au renouvellement de son conventionnement avec l’État pour 4 ans à partir de 2011 en incluant notamment les problèmes de mobilité, la discrimination professionnelle, l’illettrisme, et en affirmant sa mission en matière de GPEC.

La MEF est animée par une équipe est constituée de 6 personnes, dirigée par Christian Guilloud.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 00:09

S’il ne fait pas l’objet de commentaires quotidiens sur les radios, télés et gazettes, le CAC 26 est pourtant un indice tout à fait sérieux. 26, c’est le numéro du département de la Drôme, où se trouve le siège de la Maison de l’emploi et de la formation Drôme des collines Royans Vercors (Romans sur Isère). Mais c’est aussi le nombre de producteurs de cet indice : 12 élus, 13 chefs d’entreprises et 1 citoyen venant de l’ensemble du territoire.

L’objectif de cet indice, créé en janvier 2007, c’est de faire remonter un sentiment sur la conjoncture mais aussi sur les outils d’accompagnement des entreprises et des collectivités locales sur le développement économique et de l’emploi. Il permet de proposer une « analyse du territoire autrement » selon le rapport d’activité de la MEF pour 2009.

Chaque mois, chacun des membres transmet une note sur 20, représentant leur vue « personnelle et subjective » de l'activité de leur communauté de commune ou de leur entreprise. La moyenne des notes des 26 membres forme le CAC 26, lui aussi sur 20. C’est un indicateur de conjoncture de l’économie et de l’emploi au niveau local, mais pour la MEF c’est aussi un des outils d’animation de son réseau.

Le résultat est communiqué au membre du service public de l’emploi local. Il est également diffusé sur le site internet de la MEF. Chaque année, un temps d’échanges entre les participants est organisé.

Après avoir fortement grimpé au premier semestre 2007, jusqu’à atteindre 14, le CAC 26 était descendu sous la barre symbolique des 10 en décembre 2008 (9,9). Il a connu une nette remontée à partir de juin 2009, pour se situer en fin d’année à 10,6.

CAC 26

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 00:01

Attendue depuis longtemps, soumise aux aléas de la construction d’un projet architectural ambitieux (signé par Ruddi Ricciotti), affectée par les évolutions politiques de la préfecture de la Loire, la Maison de l’emploi et de la formation Loire Sud à Saint Étienne (Rhône Alpes) ouvre ses portes le 16 mars 2010.

Le nouveau bâtiment d’une superficie de 4 500 m2 sera un guichet d’accueil pour l’emploi, la formation, l’orientation et la création d’entreprise. Mais, selon Saint Étienne mag, « cette maison sera bien plus que le regroupement des structures, ce sera un lieu de synergies. »

16 structures intervenant dans le secteur de l’emploi, de la formation ou de l’orientation vont se regrouper dans le grand bâtiment blanc, dont Pôle emploi. 300 personnes sont attendues chaque jour.

Le MdEF Loire Sud couvre un territoire important, avec l’agglomération stéphanoise, les  vallées du Gier et de l’Ondaine ainsi que le territoire montagneux du Pilat. L’ensemble compte plus de 400 000 habitants. Plusieurs antennes fonctionnent sur chaque territoire.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 00:29

Dans le parc naturel régional du Haut Pilat, on avait déjà inauguré, le 1er mars 2004, une maison de l’emploi et de la formation à Pélussin (Loire). Permanences de l’Assedic, de l’Anpe ou de la mission locale, association intermédiaire, action Mob emploi… La structure, hébergée dans la Maison du parc avait toute les caractéristiques des structures qui allaient naître, quelques mois plus tard, du plan de cohésion sociale, lancé par Jean-Louis Borloo.

Mais nous sommes sur un petit territoire, et l’option retenue est de labelliser des structures sur des espaces plus vastes. La MEF de Pélussin allait donc être rattachée à la maison de l'emploi de Saint Étienne, Ondaine, vallée du Gier (MEF Loire Sud), labellisée le 31 janvier 2006.

En décembre 2009, un site de proximité emploi-formation renaît à Saint-Genest-Malifaux, à une quarantaine de kilomètres de Pélussin, dans le cadre de la MEF Loire Sud et de la Mission emploi du Parc naturel régional du Pilat.

Les objectifs et les partenaires sont un peu les mêmes. Pôle emploi a cependant remplacé Anpe et Assedic, tandis que, signe des temps, l’accent est mis sur la création d’entreprises avec Loire Initiative notamment. La MIFE et Cap Emploi seront également présents avec des permanences.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 00:05

La Maison de l’emploi et de la formation en Pays Beaujolais, basée à Villefranche-sur-Saône (Rhône), conventionnée novembre 2006. Elle s’est impliquée dans les grands enjeux du territoire et notamment la crise de la viticulture, mais aussi le chantier de l’autoroute A 89, ou le contrat de revitalisation de Tarare. Elle se présente donc comme une structure d’appui conseil au pays Beaujolais.

La Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), a pris une importance particulière avec le programme Actifs en Beaujolais, qui se traduit par groupe d’Appui conseil au territoire par l’initiative, la formation et le soutien. Il s’agit de mettre à la disposition des entreprises du tutorat et des méthodes de recrutement, un accompagnement des mutations, une exploration de nouvelles filières…

Dans le cadre de Sécurise’ RA, dispositif régional porté par la MdEF, 16 entreprises ont bénéficié d’un soutien au recrutement, à la gestion des âges, et à l’accompagnement des mutations.

La MdEF dispose d’une Cyber-base Emploi. Plate forme d’accueil pour les viticulteurs en difficulté (PREVI) a accompagné 282 viticulteurs, auxquels elle a pu proposer 103 solutions d’emplois nouveaux ou de compléments d’activité. 79 exploitants agricoles ont eu un appui pour leur premier recrutement.

La MdEF est également une des pionnière dans la mise en place de moyens de télétravail, avec 35 télétravailleurs accompagnés et 26 créateurs d’entreprises orientés.

Elle a également mis en place en 2009 un Service d’amorçage de projets dans les quartiers (SAP), un dispositif d’aide à l’émergence d’entrepreneurs, qui est cofinancé par la Caisse des dépôts et consignations.

Avec les missions locales, la MdEF travaille à la mobilité des jeunes : financement des permis de conduire à Villefranche, auto école sociale à Tarare.

La MdEF a pour coordonnateur Jean-Marc de l'Espinay.

  Jean-Marc de l'Espinay

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 00:08

Dans le cadre du plan en faveur de l'emploi des jeunes, lancé par le gouvernement en mai 2009, 30 000 CAE-Passerelles ont été prévus. Il s’agit d’une adaptation aux jeunes de 16 à 25 ans des CAE (contrats d’accompagnement vers l’emploi). Les dispositions du CAE de droit commun s'appliquent au CAE-Passerelle, mais sa durée est cependant fixée à 12 mois, les renouvellements devant être limités. Le taux de prise en charge par l'Etat reste fixé à 90%.

Le CAE-Passerelle s'adresse en priorité à des publics rencontrant des difficultés particulières d'accès à l'emploi, par exemple ceux qui on signé un contrat CIVIS avec une mission locale ou qui résident dans une zone urbaine sensible. Mais il peut être signé y compris avec des jeunes diplômés souhaitant effectuer une 1ère expérience ou une réorientation professionnelle.

Les CAE-Passerelles doivent être proposés sur la base de fiches de postes permettant d'acquérir ou de consolider des compétences transférables vers les entreprises, de préférence du bassin d'emploi. Les contrats doivent prévoir dès l'embauche la possibilité d'organiser des périodes d'immersion dans les entreprises.

Les employeurs peuvent être des collectivités territoriales, des associations, ou des structures d'insertion par l'activité économique.

Le contrat, dont la durée hebdomadaire ne peut être inférieure à 20 heures peut prévoir des périodes d’immersion dans d’autres entreprises. Sa rémunération minimale brute est calculée sur le Smic soit, pour une activité de 20 heures par semaine, de 754,86 € (sur la base d'un SMIC horaire à 8,71 € applicable au 1er juillet 2008).

Le premier contrat CAE Passerelle a été signé, le 18 juin 2009, par Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat chargé de l’emploi à Villefranche sur Saône (Rhône) et Bernard Perrut, président de la Maison de l’emploi et de la formation en Pays Beaujolais (MdEF) ainsi que du Conseil national des missions locales et député-maire de Villefranche (Ump).

Le jeune a été recruté par la MdEF en Pays Beaujolais. Maxence Kriner, âgé de 22 ans, habite Villefranche sur Saône et est titulaire d’un BTS Informatique de gestion. Il s’est vu confier une mission dans le domaine informatique, notamment pour la création du site Internet de la MdEF.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 00:08

La langue française a des ressources, surtout quand on l’assaisonne avec un peu de jargon administratif.

Ainsi, en Isère, on a trois maisons de l’emploi conventionnées au titre du plan de cohésion sociale (les maisons de l’emploi et de la formation des Pays Voironnais et Sud Grésivaudan, du bassin grenoblois ainsi que Isère Rhodanienne Bièvre Valloire), des maisons de l’information sur la formation et l’emploi plus ou moins liées aux précédentes, la Maison de l'emploi et de l'entreprise du Néron à Saint Égrève…

Mais à côté de ces maisons de l’emploi territoriales, on a la « maison de l’emploi territorial. »

La Maison de l’emploi territorial (MET) est issue d’un partenariat entre le Centre de gestion de l’Isère, qui gère certaines facettes des ressources humaines des collectivités locales du département et le CNFPT Rhône Alpes Grenoble, qui s’occupe de la formation des agents.

Il s’agit d’un lieu ressource qualifié par leurs promoteurs d’unique, regroupant l’ensemble des actions en matière d’emploi territorial. Des conseillers emploi répondent aux questions, en particulier sur les concours, l’accès à l’emploi ou les parcours professionnel.

Il y a un centre de documentation. La Maison de l'emploi territorial à également pour objectif d'observer et de promouvoir l'emploi public territorial, par exemple en organisant des rencontres à l’intention des étudiants, salariés ou demandeurs d’emploi. Elle s’associe au service public de l’emploi pour « sensibiliser aux spécificités de l’emploi public territorial. »

L’inauguration officielle de la maison de l’emploi territorial a été réalisée en janvier 2008. Elle est basée à Saint Martin d’Hères, dans l’agglomération grenobloise.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 00:04

Attention : article devant faire l’objet d’une mise à jour, à utiliser avec prudence; voir la liste des opérateurs mise à jour : Dispositif Nacre organismes conventionnes ou en voie de conventionnement en Rhône-Alpes.


La Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation permanente (Drtefp) de Rhône-Alpes a diffusé en date du 20 février 2009, une

La liste officielle ne précise pas sur quelles phases du dispositif Nacre intervient chaque organisme. Rappelons que trois lots sont définis : 1 (accompagnement avant création), 2 (structuration financière et financement) et 3 (accompagnement pendant trois ans après la création).

En Rhône-Alpes, les opérateurs se voient désigner un bassin d’intervention, qui peut parfois être régional, mais plus souvent correspond à une zone territoriale emploi formation (ZTEF, voir la liste des ZTEF).

Telle qu’elle est diffusée le 20 février 2009, la liste établie par la Drtefp et la Caisse des dépôts et consignations ne comprend ni Boutiques de Gestion (conseil et accompagnement), ni l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie, microcrédit). Un seul des six fonds territoriaux de France active (garanties et prêts) est inclus (Rhône Développement Initiative).

Six plateformes France initiative (prêts d’honneur) sont conventionnées : Bugey Initiative et Voltaire Initiative (Ain) ; Drôme Initiative ; Nord Isère Initiative (Isère) ; Loire Initiative ; ainsi que Rhône Développement Initiative (également membre du réseau France active).

Six chambres de commerce et d’industrie (CCI) se voient attribuer le label Nacre : Nord Ardèche (Ardèche), Drôme, Grenoble (Isère), Roannais (Loire), Savoie, Haute Savoie.

Parmi les chambres de métiers et de l'artisanat, quatre figurent sur le document : Ardèche, Drôme, Isère, Loire,

Le Réseau Entreprendre (prêts d’honneur) dispose d’une convention avec Entreprendre Ain.

Deux cabinets d’experts comptables ont été retenus : In Extenso (Ardèche) et Sadec (Isère).

Quatre coopératives d’entrepreneurs figurent sur la liste : Créons, Elycoop, Cap Services, Cabestan.

On trouve également une société de portage salarial, Missions Cadres, à Annemasse (Haute Savoie).

Le tableau est complété par Appui Gestion Formation, le groupement de moyens de l’Union Régionale des SCOP (AGF SCOP), l’association de bénévoles Égée, ainsi que dans le Rhône ASPIE (Saint Priest), ADL (Villeurbanne) et Créa Plus (Saint Romain en Gal) aide à l’emploi de travailleurs handicapés.

Si l’on regarde la couverture territoriale, on trouve trois organismes ayant compétence à l’échelle régionale : Cabestan, AGF SCOP et EGEE Rhône-Alpes.

Dans le département de l’Ain, sont retenus Entreprendre Ain, Bugey Initiative (Bugey Plaine de l'Ain) et Voltaire Initiative (Pays de Gex Bellegarde Haut Bugey).

En Ardèche, la liste comprend la Chambre des métiers (Ardèche méridionale), la CCI Nord Ardèche d’Annonay (Ardèche verte) et le cabinet In Extenso (Ardèche verte).

Dans la Drôme, les opérateurs sont la Chambre de commerce et d’industrie (Drôme, Ardèche centre), la Chambre de métiers et de l'artisanat de la Drôme à Romans (Drôme des collines Royans Vercors) et Val de Drôme Initiative (Diois Vallée de la Drôme).

En Isère, les organismes conventionnés sont la Chambre de métiers et de l'artisanat de l’Isère (Isère rhodanienne, Bièvre), la CCI de Grenoble (Bassin Grenoblois, centre Isère), Nord Isère Initiative (Nord Isère) et le cabinet Sadec (Nord Isère).

Dans la Loire, les établissements ci-après ont été retenus : la CCI du Roannais (Loire Nord), la Chambre de métiers et de l'artisanat (Saint Etienne, Montbrison, Loire sud) et Loire Initiative (Loire sud, Roannais).

Pour le Rhône, les accompagnateurs conventionnés sont ADL (Grand Lyon centre et nord), ASPIE (Est lyonnais), Créa Plus (Rhône sud et Ouest), Créons Scop (Grand Lyon centre et nord, Rhône sud et Ouest), Créons association (Grand Lyon centre et nord, Beaujolais), Rhône Développement Initiative (Grand Lyon centre et nord, Beaujolais, Rhône sud et Ouest), Cap Services (Rhône Sud et Ouest), Elycoop (Est Lyonnais).

En Savoie, la CCI couvre l’Espace Métropole Savoie.

En Haute Savoie, la CCI se voit affecter le Bassin annécien Albanais Usses, le Chablais et le Genevois Haut Savoyard tandis que Mission Cadres a pour territoire le Faucigny - Pays du Mont Blanc.

liste des « organismes conventionnés ou en voie de conventionnement » dans le cadre du dispositif de la Nouvelle aide à la création d’entreprise (Nacre), en précisant que « cette liste sera complétée au fur et à mesure des conventionnements ». Elle comprend 30 organismes différents.
Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 00:05

La maison de l’emploi de Bonneville (Haute Savoie) a mis en place un blog « à l'usage des porteurs de projet et partenaires de la création d'entreprise » baptise « Dispositif création d’activité (maison de l’emploi, Bonneville). »

Ce site reprend un intéressant débat sur les deux dispositifs nouveaux qui marquent le début d’année en matière d’appui à la création d’entreprises en France, la nouvelle aide à la création et reprise d’entreprise (Nacre) et le statut de l’autoentrepreneur [nous reviendrons sur ce deuxième thème dans un article ultérieur]. Ils permettent de comprendre les enjeux du positionnement des dispositifs territoriaux d’appui à la création d’entreprises.

Les échanges ont été organisés en deux temps dans le cadre d’un débat, organisé par la Ddtefp de Haute Savoie (direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle) intitulé les « Les Clefs de la Réussite » et qui s’est tenu le 2 décembre 2008. La première table-ronde rassemblait des organismes d’appui. Elle a été suivie par un échange entre des entrepreneurs.

La question qui concernait la première table ronde était de savoir : « quelles sont les répercussions de la réforme des aides de l’État à la création d’entreprise pour les acteurs locaux ? » Elle était animée par Béatrice Laur, attachée emploi et formation professionnelle à la DDTEFP, qui a souligné que le public concerné par la nouvelle aide à la création et reprise d’entreprise (Nacre) doit prendre le temps de préparer son projet avant de rentrer dans la démarche car les délais accordés au montage du projet (phases 1 & 2) sont courts (4 mois + 4 mois).

La Chambre de commerce et d'industrie de Haute Savoie, représentée par Delphine Eynard, s'est positionnée sur les phases 1 et 3 du dispositif Nacre (l’accompagnement avant et après création), considérant que « la phase 2 n'était pas inscrite dans leur cœur de métier » [le montage financier et le financement]. Delphine Eynard explique l'importance du rôle des organismes qui vont travailler sur l'émergence du projet afin que les personnes qui rentrent dans le parcours se positionnent au bon moment : « Il faudra veiller à ce que les personnes qui n'aboutissent pas ne se coupent pas de toutes les aides. »

Franklin Meneroud, responsable de la plateforme de prêts d’honneur Arve Giffre Initiative (France initiative) considère que Nacre permettra à un entrepreneur de démultiplier ses contacts et d'avoir une éventuelle possibilité de couplage des financements. Mais il exprime des réserves « avant, Arve Giffre Initiative accompagnait les créateurs dans les derniers 100 mètres ; à l'avenir, pour répondre aux exigences d'une normalisation plus forte, nous devrons travailler davantage en relation avec les autres partenaires (CCI, CMA...) en amont et nous aurons davantage de contraintes administratives. »

La Maison de l'emploi de Bonneville, selon Yann-Gaël Fourquier-Minangoy, n'a pas trouvé pertinent de se positionner dans le cadre de la labellisation suite à des échanges avec la DRTEFP. « C'est une question de lisibilité » pour une structure qui n'a pas vocation à entrer en concurrence avec les partenaires du réseau de l'accompagnement et du financement.

La maison de l'emploi se positionne donc sur l'accompagnement en amont des projets  avec des outils d'aide à la formalisation pour permettre aux moins avancés d'aboutir sur une création d'activité pérenne.

Le rôle de la maison de l'emploi sera, selon Yann-Gaël Fourquier-Minangoy, aussi d'articuler l'ensemble des phases et des partenaires sur l'arrondissement de Bonneville : elle veut être capable d'informer sur « qui fait quoi et à quel moment ».

Au-delà, maison de l'emploi continuera à répondre aux demandes du public non éligible au parcours Nacre, notamment le public salarié.

En ligne :

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Rhône Alpes
commenter cet article

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents