Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 00:05

Un intéressant débat est lancé concernant les auto-entrepreneurs : s’agit-il d’une forme normale d’activité, appelé à se développer, où a-t-on au contraire un grand risque de précarisation d’une population déjà fragile ?

Pour illustre ce débat, je m’appuie sur un texte publié le 21 octobre 2009 par un journaliste au militant socialiste à Château-Thierry (Aisne). Il est diffusé sur un site socialiste local, portant l’original nom d’Égalité-sur-Marne.

Pour l'auteur, le statut de l’auto-entrepreneur c’est « scandale à plus d’un titre », car il occasionne « une perte considérable » pour les caisses de retraite, de chômage et d’assurance maladie C’est aussi « une bombe sociale à retardement » car, selon lui, rien n’oblige ces indépendants à préparer leur retraite. Le statut implique également, toujours pour notre journaliste, une « distorsion de concurrence » avec les petites entreprises qui fait de l’auto-entrepreneur un « passager clandestin du système ». Enfin, le rédacteur s’étrangle qu’un contre le fait que les auto-entrepreneurs pourraient « bénéficier des fonds de formation de l’artisanat, auxquels pourtant ils ne cotisent pas ! »

Reconnaissant que le « statut rencontre un franc succès », puisqu’il « s’avère très attractif » à court terme il craint que « très vite, les premières difficultés vont apparaître pour ces chefs d’entreprise allégés lorsqu’ils tomberont malades ou qu’ils seront victimes d’un accident du travail et que rien ne permettra de les couvrir. »

La réaction, sur le même site, de Michel Morin est également significative. Il considère que « plus de 30% des auto-entrepreneurs votent socialiste ». Ce qui fait que pour lui « ce pamphlet c'est vraiment n'importe quoi, c'est même carrément du suicide ». Pour lui, un auto-entrepreneur qui fait un « chiffre d’affaires suffisant » va pouvoir acquérir l’équivalent de « la retraite d'un smicard à plein temps ». Il analyse que, l’auto-entrepreneur étant taxé sur son chiffre d’affaires alors que les autres entreprises sont taxées sur leur résultat, « au final les montants payés sont les mêmes, ceux qui parlent de distorsion mentent. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans auto-entrepreneurs
commenter cet article

commentaires

Angélique 28/10/2009 14:24


Merci !
Donc cela voudrait dire que bon nombre de "pro-autoentrepreneur" est aussi sympathisant socialiste ; et cela souligne la contradiction entre le choix individuel en faveur du "moins de
cotisations..." et l'opinion au grand jour de ces mêmes personnes en faveur d'un Etat protecteur et d'un partage des coûts de la protection sociale. Il est clair que le porte-monnaie prend souvent
le pas sur les convictions, surtout en temps de crise. D'où le rôle important de l'Etat qui ne doit pas tout permettre, encore moins tout encourager !
Le pb de l'auto-entrepreneur c'est que cela va laisser le choix de cotiser ou non pour la retraite : graves conséquences en vue. Que répondre aux jeunes qui disent : "de toutes façons, on n'est pas
sûr d'avoir une retraite alors je ne vais EN PLUS cotiser" ! Les temps sont durs mais nous en préparons des plus misérables surtout en provocant des créations trop mal préparées ! Pas très
optimiste mon commentaire... Cela serait bien que d'autres relèvent le niveau !!!! Amitiés.


Angélique 28/10/2009 11:45


Très intéressant. SI le fait de payer des charges sur le CA en auto-entrepreneur équivalait à payer sur le bénéfice en entreprise individuelle classique : à quoi servirait ce nouveau statut ?
Il semble que le statut de l'auto-entrepreneur soit plutôt voué à redevenir ce qu'il devait être depuis le début : le moyen simple de développer une activité en complément d'un statut d'étudiant,
de salarié ou de retraité ! Mais quel est l'intérêt pour un demandeur d'emploi par exemple de créer une sous-entreprise avec une sous-protection sociale ? A la limite pour débuter, et encore car
comme vous le précisez, il ne faut pas avoir un gros pépin de santé... Je ne vois pas le rapport par contre avec le "vote socialiste"... Sûrement faut-il que je relise le paragraphe !!! A bientôt !


Benoit Willot 28/10/2009 13:11


L'allusion au vote socialiste vient certainement du fait que le papier était publié sur un site du Ps dans l'Aisne.


Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents