Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 00:02

On a remarqué la présence étonnante de l’association Égée dans les listes d’opérateurs de la Nouvelle aide à la création d’entreprise (Nacre) dans plusieurs régions, notamment en Bretagne et en Provence Alpes Côte d’Azur.

Composée de bénévoles, l’association Entente des générations pour l’emploi et l’entreprise assure en regrouper 2 314 au niveau national (chiffre de 2007). Égée affiche dans sa présentation qu’une « déontologie stricte est mise en œuvre : le conseiller Égée est bénévole et il n’intervient que dans les structures qui n’ont pas la possibilité d’avoir recours au secteur marchand ou dans des domaines qui ne sont pas traités par ce secteur ». Il est donc surprenant de voir l’association se placer ainsi sur le champ économique concurrentiel qu’est celui des prestations pour la nouvelle aide à la création d’entreprise.

On s’interroge également sur la logique des Directions régionales du travail, de l’emploi et de la formation permanente et des directions régionales de la Caisse des dépôts et consignations qui ont pris ces décisions.

Le cahier des charges de la nouvelle aide à la création d’entreprise précise en effet un objectif de professionnalisme : « l’objectif du dispositif est de permettre la création/reprise d’entreprise comme accès ou comme retour à l’emploi en organisant une offre de services d’accompagnement sur tout le parcours du porteur de projet, et selon ses besoins ; cette offre de services doit être coordonnée, simple d’accès, professionnalisée et de qualité sur tout le territoire national et permettre l’accès des entreprises créées ou reprises à une relation bancaire de qualité (compte et services professionnels, prêt). »

Il met également en avant des seuils en terme de moyens humains : « l’opérateur d’accompagnement doit disposer d’au moins 2 salariés (non bénévoles) avec au minimum 2 équivalent temps plein (ETP) pouvant être éventuellement répartis sur plusieurs temps partiels et comprenant forcément un temps de direction et de management. »

Le document de référence exige aussi des moyens matériels des opérateurs, notamment une « capacité minimale d’accueil physique des porteurs de projet » qui doit être « d’au moins une demi-journée par jour ouvré ». Les lieux doivent comprendre des « espaces clos garantissant la confidentialité des échanges » et des locaux suffisants pour accueillir les porteurs de projets, en entretien individuel et en groupe. Par ailleurs, « un accueil téléphonique doit être proposé cinq jours par semaine aux horaires de bureau habituels. »

Ces dispositions ont souvent servi à écarter les candidatures de cabinets d’experts comptables trop petits. Mais on est surpris de voir qu’elles ne concernent pas des réseaux composés – sauf erreur de ma part – exclusivement de bénévoles.

Égée comptait en 2007 trois salariés au siège national à Paris, chargés de tâches administratives et comptables.

En Île de France, ou l’association Égée a vu sa demande rejetée, un conseiller, Jacques Picard, m’écrit : « il me semble que l’implication des délégations des départements 75 93 et 95 est significatif et nos actions ont apportées un support important dans le développement économique de ces départements.

« La labellisation nous a été refusée au prétexte que nos moyens humains ont été jugés insuffisants.  

« Nous sommes d’autant plus dubitatifs, que nous sommes actuellement approchées par des structures labellisées qui précisément n’ayant pas les moyens humains suffisants nous demandent de leur apporter nos moyens pour répondre aux cahiers des charges des conventions qui leur seraient affectées. »

Sur le lien entre salariés et bénévoles dans l’appui à la création d’entreprise, on lira avec profit  l’entretien avec Alain Bertrand, un des responsables d’Égée dans le Val de Marne, réalisé en 2005 par Synergies créateurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean jacques 25/02/2009 14:35

Vous avez raison de souligner l'incohérence relative au processus de labellisation et de conventionnement des opérateurs du dispositif NACRE. Elles sont nombreuses tant au niveau de la forme que du fonds. Quelques exemples :- le retard dans les processus imputables au « nombre de candidatures » : il suffisait de prendre pour référence le nombre de structures habilitées au dispositif chèques conseils pour avoir une idée assez précise du nombre de candidats. (belle capacité d’anticipation des DRTEFP)- la labellisation de droit des experts comptables se situant hors du cahier des charges tant en terme d'effectifs que de compétences périphériques (pédagogie, réinsertion, politique commerciale etc.) (le label est mort-né)- les atteintes à la concurrence ayant trait au choix d’opérateurs employant des bénévoles.( nous n’en sommes plus à une contradiction près)
- le non conventionnement de structures labellisées répondant pourtant de fait à tous les attendus du cahier des charges. (totale incohérence)
J’ai le sentiment que nous sommes en présence d’une réforme bâclée et maladroite qui ne pourra que faire l’objet d’une remise en cause et de recours multiples devant diverses instances.

huard 25/02/2009 06:04

Un début de réponse :
FINISTERE
    Recherche de nouveaux conseillers pour l'association Egee
L'association Entente des générations pour l'emploi et l'entreprise (Egee) du Finistère est à la recherche de nouveaux conseillers souhaitant faire bénéficier de leur expérience professionnelle les porteurs de projets, demandeurs d'emploi et entreprises en difficulté. Egee est un réseau national organisé en 96 délégations départementales. L'association travaille en collaboration avec les administrations, collectivités publiques et Chambres de commerce et d'industrie. En 2008, Egee 29 a prodigué 48 heures de conseil aux PME-PMI en difficulté, a réalisé 628 simulations d'entretiens professionnels auprès de BTS finistériens et a accompagné 22 personnes handicapées.

En savoir plus sur l'association, sur le site national

Egee 29 - CCI de Brest - 19, place du 19è RI - 29 200 Brest. Tél : 02 98 21 75 28 ou 02 98 46 65 18Le Télégramme, 16/02/09

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents