Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 00:04
Le Parlement a adopté définitivement le 31 janvier 2008 le projet de loi sur la réforme du service public de l'emploi présenté par Christine Lagarde, ministre de l'économie. Après les sénateurs, les députés ont entériné le 31 janvier le texte mis au point la veille par la commission mixte paritaire (CMP) composée de députés et de sénateurs. Sous réserve d’une éventuelle censure du conseil constitutionnel (s’il est saisi) et de sa promulgation par le président de la République, la loi entrera donc en vigueur.
Elle organise une nouvelle architecture du service public de l’emploi, fusionnant l’Anpe et les Assedic, et ouvrant la porte à une extension du nouvel établissement aux conseillers d’orientation de l’Afpa, qui doit faire l’objet d’un rapport d’ici un an.
La loi a prévu une nouvelle définition des maisons de l’emploi, en modifiant de manière sensible le texte de l’article L 311-10 du code du travail. Parmi les caractéristiques principales les principales sont à mon sens l’introduction d’une responsabilité des maisons de l’emploi en matière d’insertion et l’association formelle des partenaires privés à leur fonctionnement.
Le texte en vigueur antérieurement prévoyait que les maisons de l’emploi « contribuent à la coordination des actions menées dans le cadre du service public de l'emploi ». Il est maintenant convenu qu’elles « concourent à la coordination des politiques publiques et du partenariat local des acteurs publics et privés qui agissent en faveur de l'emploi, de la formation, de l'insertion et du développement économique. »
Les missions fixées évoluent également, les maisons de l’emploi se voyant chargées du « développement de la gestion territorialisée des ressources humaines ». Elles doivent également sensibiliser « aux phénomènes des discriminations à l'embauche et dans l'emploi » ainsi qu’à « l'égalité professionnelle et à la réduction des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes. »
En matière de financement, la loi infléchit également les relations État / maisons de l’emploi : il était prévu jusqu’ici que « Les maisons de l'emploi peuvent bénéficier d'une aide de l'Etat dans des conditions prévues par décret en Conseil d'Etat. » ; il est dorénavant stipulé que « Les maisons de l'emploi qui respectent les missions qui leur sont attribuées bénéficient d'une aide de l'État selon un cahier des charges dans des conditions fixées par décret en Conseil d'État. »
La loi adoptée modifie également l’article L. 311-10-1, la mention de « l'Agence nationale pour l'emploi, les organismes mentionnés à l'article L. 351-21 » [c’est à dire l’Assedic] est remplacée par : « l'institution mentionnée à l'article L. 311-7 » [le futur établissement public].
Voici la définition des maisons de l’emploi telle qu’elle figure dans la loi de réforme du service public de l’emploi, présentée par Christine Lagarde et adoptée en janvier 2008. Le texte est celui diffusé sur le site du Sénat.
L'article L. 311-10 du code du travail est ainsi rédigé :
« Art. L. 311-10. - Les maisons de l'emploi, dont le ressort, adapté à la configuration des bassins d'emploi, ne peut excéder la région ou, en Corse, la collectivité territoriale, concourent à la coordination des politiques publiques et du partenariat local des acteurs publics et privés qui agissent en faveur de l'emploi, de la formation, de l'insertion et du développement économique.
« À partir d'un diagnostic partagé, elles exercent notamment une mission d'observation de la situation de l'emploi et d'anticipation des mutations économiques.
« Elles contribuent à la coordination des actions du service public de l'emploi, et participent en complémentarité avec l'institution mentionnée à l'article L. 311-7, les réseaux spécialisés et les acteurs locaux dans le respect des compétences des régions et des départements :
« - à l'accueil, l'information, l'orientation et l'accompagnement des personnes à la recherche d'une formation ou d'un emploi ;
« - au maintien et au développement de l'activité et de l'emploi ainsi qu'à l'aide à la création et à la reprise d'entreprise.
« En lien avec les entreprises, les partenaires sociaux, les chambres consulaires et les branches professionnelles, elles contribuent au développement de la gestion territorialisée des ressources humaines. Elles mènent également des actions d'information et de sensibilisation aux phénomènes des discriminations à l'embauche et dans l'emploi ainsi que relatives à l'égalité professionnelle et à la réduction des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.
« Les maisons de l'emploi qui respectent les missions qui leur sont attribuées bénéficient d'une aide de l'État selon un cahier des charges dans des conditions fixées par décret en Conseil d'État. »
Pour mémoire, voici la définition des maisons de l’emploi telle qu’elle figurait dans la loi de cohésion sociale, présentée par Jean-Louis Borloo et adoptée en janvier 2005.
5° L'article L. 311-10 est ainsi rédigé :
« Art. L. 311-10. - Des maisons de l'emploi, dont le ressort, adapté à la configuration des bassins d'emploi, ne peut excéder la région ou, en Corse, la collectivité territoriale, contribuent à la coordination des actions menées dans le cadre du service public de l'emploi et exercent des actions en matière de prévision des besoins de main-d'oeuvre et de reconversion des territoires, notamment en cas de restructurations. Elles participent également à l'accueil et à l'orientation des demandeurs d'emploi, à l'insertion, à l'orientation en formation, à l'accompagnement des demandeurs d'emploi et des salariés et à l'aide à la création d'entreprise.
« Les maisons de l'emploi peuvent bénéficier d'une aide de l'Etat dans des conditions prévues par décret en Conseil d'Etat. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Emploi et création
  • Emploi et création
  • : maison de l'emploi maisons de l'emploi maisons de l'emploi et de la formation émergence d'entrepreneurs création d'activités développement local lutte contre l'exclusion emploi microcrédit microfinance création d'entreprises cohésion sociale accompagnement
  • Contact

Qui rédige ?

Ce site est conçu et animé par Benoit Willot.

Contact : benoitwillot@emploietcreation.info

Le site Emploi et création a été lancé en janvier 2005. 


Consulter Emploi et création depuis un téléphone portable

Le blog Emploi et création est compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante :

Recherche

Documents

Documents à télécharger :


Le Cahier des charges 2009 des maisons de l’emploi (décembre 2009)

Les Modalités de financement des maisons de l’emploi (décret de décembre 2009)

Rapport du groupe de travail sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges pour le conventionnement des maisons de l’emploi  (Michel Thierry, IGAS, septembre 2009)


L’étude de la DARES : Les maisons de l'emploi conventionnées avant fin juillet 2007 (mars 2009)
Le rapport final de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (juin 2008)

Le rapport intermédiaire de Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, sur l'évaluation des maisons de l'emploi (janvier 2008) avec sa première annexe et sa deuxième annexe.
Le
rapport de Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, sur les maisons de l'emploi (juin 2008)
La loi du 13 février 2008 sur la
réforme du service public de l'emploi

La carte des maisons de l'emploi en métropole en décembre 2008 (source : DGEFP, Dares)

L'annuaire des maisons de l'emploi (réalisé par le ministère de l'emploi, mars 2007) 

La liste des maisons de l’emploi labellisées et conventionnées (juin 2008, source DGEFP)

Texte Libre

Articles Récents